Mon ADN : l’engagement !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Je suis engagé dans le milieu associatif depuis quelques années. Cependant,  rien de tout ce que j’ai fait n’aurait été possible si on ne  m’avait pas permis d’intégrer un groupe de jeunes pour devenir la 3ème génération d’une Junior Association. Et pas n’importe laquelle, la première JA des Pyrénées-Orientales, qui existe depuis plus de 10 ans, je vous raconte…

Une association pour défendre nos opinions

A 16 ans, j’étais un enfant timide, réservé et qui parlait très peu. Un jour, on m’a donné l’opportunité de faire partie d’une Junior Association. C’est quoi une Junior Association ? Je vous explique…

Une JA, c’est une association dans laquelle nous somme accompagnés tout au long de notre engagement sur les questions de citoyenneté, la création de projet, la rencontre de personnalités politiques et le fait d’être capable de s’exprimer devant un public naturellement ainsi que de pouvoir défendre nos opinions, à seulement 14 ans !

Aider mon quartier à ma petite hauteur

Après avoir été durant trois ans président, j’ai été l’accompagnateur local de cette dernière. Ensuite, on m’a proposé d’être vice-président d’une association qui fait partie des plus actives sur la ville de Perpignan : Citoyens Des Quartiers Populaires de Perpignan. Cela fait deux ans que je le suis. Je vous en dis plus…

CDQP de Perpignan est une association qui lutte contre les discriminations et qui favorise la parole des habitants des quartiers populaires. Moi-même issu d’un quartier du sud de Perpignan, je me sentais totalement concerné par l’objectif de l’association. Je devais aider mon quartier, à ma petite hauteur.

Mon association, Unissoins

Pendant ce temps, j’ai poursuivi mes études (Bac Pro Commerce) et obtenu mon baccalauréat. J’ai ensuite intégré un BTS. Après n’avoir fait qu’une année, j’ai décidé de me poser un an afin de me trouver un vrai avenir professionnel. Mais je ne pouvais pas rester sans rien faire. Ainsi, je me suis présenté pour un contrat en service civique à l’AFEV et mon engagement continue…

Avec tout cela, j’ai oublié de vous dire que j’ai créé une association, avec l’aide de plusieurs amis, qui vient en aide aux personnes n’ayant pas les moyens financiers et/ou accès aux soins médicaux nécessaire en France et à l’international. Nous nous occupons plus particulièrement des maladies cardiovasculaires et plus précisément de la Mucoviscidose (Financement Laboratoire de Recherche). Elle s’appelle Unissoins.

Me sentir utile malgré ma maladie

Toutes ces petites choses, je les ai faites pendant mes études, tout en ayant une vie normale avec des amis, etc.

Enfin, quand je dis « normale », une vie comme tout le monde ou presque, parce que j’ai souvent caché, quand on me questionnait, la vraie raison de ce pourquoi je m’engage autant dans les associations, et bénévolement bien sûr. Je l’annonce aujourd’hui et l’assume : je m’engage dans toutes ces associations aussi pour me faire oublier que je dois me bourrer de médicaments à vie, car je suis atteint de la Mucoviscidose… Je suis quand même en forme quasiment tous les jours, mais me sentir utile malgré ce « handicap » est primordial pour moi. Il y a toujours pire que soi, comme je le dis toujours. Je dois donc aider les gens autour de moi, qui eux aussi sont malades, et lutter contre les discriminations.

Je ne changerai pas le monde, c’est une évidence, mais je vous le dis : « Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin… »

Alors, vous vous engagez avec moi ?

Monaïm, 19 ans, volontaire en service civique, Perpignan

Crédit Illustration ©Nini Lacaille

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS