Pas assez « FORTES » les filles ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Comme tous les jeunes qui habitent Perpignan, l’été est la bonne occasion de se faire un peu d’argent en faisant la saison car la population chez nous double, voir triple, en période estivale.

Donc on se dépêche de faire et d’imprimer 40 CV + lettres de motivation (qui ne seront sans doute au final jamais lus, aussitôt reçus, aussitôt mis à la poubelle).

Ensuite tu te fixes une journée entière histoire de pouvoir faire tous les bars/restos/campings/magasins de fringues de la côte…

Puis arrive le jour J. Donc là on ressort la formule apprise le matin devant la glace : BONJOUUUUUUUUR (grand sourire) je me présente je m’appelle Mélodyyyyy, je suis actuellement à la recherche d’un emploi saisonnier, seriez-vous à la recherche de personnel ?

Certains te disent oui par politesse, d’autres regardent ta dégaine et te dise « ON EST DÉJÀ AU COMPLET » (avec le grand sourire), et LÀ arrive la réponse qui m’a totalement refroidie : « On n’embauche pas les femmes ! ». Choquée, je demande pourquoi ?!

Attention la réponse : « Oui non mais vous savez, la saison est assez difficile, c’est beaucoup de travail, beaucoup d’heures et bon, on préfère prendre des hommes parce qu’ils sont plus aptes et plus en conditions » !

Une forte envie de rébellion m’est venue mais finalement j’ai préféré me taire car mes mots allaient dépasser ma pensée.

Dis clairement que les femmes ne sont pas assez « fortes » !

Personnellement cela fait trois ans que je fais la saison, et j’arrivais quelques fois à faire 15h par jour.

Femme ou homme on n’a pas à regarder le sexe. J’ai accompli mes taches et mes patrons ont toujours été contents.

Je ne comprend toujours pas comment on peut nous cataloguer au travail : « T’es une fille donc tu ne peux pas faire certaines choses ».

Je suis certaine du contraire et je dirais même plus : on peut mieux faire encore !

Le tout n’étant pas d’être faible ou fort(e), mais plutôt déterminé(e) et motivé(e).

 

 

Mélody, 20 ans, étudiante, Perpignan

 

Crédit : David A.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
3 RÉACTIONS
  • Laurine 19 février 2014

    Je suis d’accord: ça craint. Et c’est bien de savoir que toi, tu es une fille forte et que tu es capable de faire ça aussi.
    A part ça, le débat n’avance pas. Ça ne sert à rien de se taire pour ensuite écrire un tel article. Qu’est ce que tu proposes? Qu’aurais tu voulu lui dire? Si tu as des convictions, bat toi pour elles! Ou au moins argumente tes écrits..

  • Leo 9 avril 2015

    Ce n’est pas juste que ca craint, c’est que c’est un delit ! La discrimination de sexe, surtout au travail, surtout a l’embauche, est severement reprimee. Au prochain qui te sort ca, tu peux tenter un « Vous oseriez me mettre ca par ecrit ? Vous savez bien que votre ‘préférence’ discriminatoire est non seulement débile mais illégale. Je viens déjà d’enregistrer cette conversation, j’ai un copain stagiaire en droit, ca va l’occuper pour cet ete de vous attaquer ».

    Il est peut-etre aussi tombé sur une/des filles qui ont tiré au flanc en jouant sur leur sexe (j’en connais…) : pour rétablir l’équilibre tu pourrais lui envoyer des copains spécialement chargés de se faire embaucher et de jouer les faibles : ca lui fera realiser/rappelera qu’il y a des faibles, des fort et des tire-au-flanc ds les sexes…

  • Leo 9 avril 2015

    …dans les deux sexes, voulais-je dire

RÉAGIS