Ma mauvaise réputation ou pourquoi j’ai toujours mal avec l’école

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Je me suis levée à 7 heures, je me suis habillée, j’ai pris mon petit déjeuner et je suis partie au métro. Comme tous les jours de l’année, j’attends ma copine qui est toujours en retard. Après 5 minutes d’attente elle arrive enfin. Dix stations après, une autre copine nous rejoint dans le métro. Comme d’habitude, nous allons dans le bureau du CPE pour justifier notre retard. Arrivées devant la classe, nous avons toqué à la porte. La professeur de français ouvre la porte, fait entrer mes deux copines, me regarde et me claque la porte au nez. Pendant une minute je suis restée devant la porte à être choquée de son geste.

« Je porterai plainte contre toi »

J’ouvre la porte, elle arrive pour la fermer mais je la bloque avec mon pied. Elle commence à me dire : « Mais qu’est-ce que tu fais, t’es une voyou, ça ne sert à rien que tu viennes à l’école ». Sur le coup de l’énervement, je me suis mise à lui dire : « Qui vous êtes pour me fermer la porte au nez ? Ma mère ? Mon amie ? Ma famille ? Je ne pense pas. »

Je me rappelle qu’elle s’est mise à marmonner dans sa barbe. Heureusement, sinon je me serais déjà pendue. Puis elle me regarde et me traite de peste puis claque la porte. Ma copine qui était dans la classe m’envoie un texto et me dit qu’il faut que je parte car elle a appelé le CPE. Tous les surveillants se sont mis à me chercher.

Quand ils ont fini par me trouver, pendant 5 minutes tout le monde me criait dessus. Je suis montée au 5ème étage voir le sous-directeur. La prof de français est sortie au même moment. Elle a commencé à dire au sous-directeur que j’allais la taper, que j’ai perturbé tout le cours, que je me suis mise à la menacer. Bref, elle s’est mise à dire plein de choses, puis m’a regardée et m’a dit : « Je porterai plainte contre toi. »

« On te redonne ta chance, alors montre leur une nouvelle Noémie »

J’ai été interdite de remettre les pieds à mon collège jusqu’au brevet. Je n’ai toujours pas compris pourquoi moi ? Pourquoi tout ça ? Encore plein de questions trottent dans ma tête. Je n’ai toujours pas revu ce prof, et je n’ai plus entendu parler d’elle. Qu’est-ce que je vais faire l’année prochaine ? Où je vais aller ? Je ne sais pas et je me dis que j’ai raté mon année à cause d’elle.

Mes bulletins n’ont pas toujours été bons, je dirais même, jamais bons. Depuis ma deuxième 6ème mes bulletins ne sont pas agréables à voir, même pas du tout. Dans toutes les école où je vais m’inscrire (j’ai été renvoyée quatre fois), quand ils voient mes bulletins, ils me disent tous : « On ne veut pas d’une élève perturbatrice chez nous. » J’ai toujours du mal à intégrer une école.

Quand j’ai trouvé l’école où je suis actuellement, je me suis dit : « On te redonne ta chance, alors montre leur une nouvelle Noémie ». Mais dès le quatrième jour, la prof de français s’est mise à me dire : « Je sais qui tu es, je connais ton parcours ». Quel parcours ? Je n’ai pas accepté mon redoublement et depuis je me « rebelle ». Mais à force de me rebeller, je suis entrée dans ce personnage et en sortir m’est devenu impossible. J’ai cette étiquette de cette fille qui n’a pas peur de lever la voix sur une personne, que ce soit un enfant ou un adulte. J’aimerais bien enlever cette étiquette, mais comment ? Mes bulletins me suivent partout, là où je vais on connait mon passé. J’aimerais tellement que les choses changent. Mais ça m’est devenu impossible.

Noémie, 15 ans, collégienne, Ile de France

Crédit photo Flickr CC Richard Lee

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
4 RÉACTIONS
  • cici 10 novembre 2014

    A voir comment tu écris, tu a beaucoup de ressources, comme le propose Shapple, passes ton brevet en candidat libre, mais pour le réussir il te faudra faire preuve de discipline, d’autonomie et de rigueur pour étudier sans être en classe.
    Je suis sûr que tu es quelqu’un de motivée, de déterminée et d’intéressée. Alors maintenant donnes toi les moyens.
    Une fois l’étape du brevet passée, tu pourras librement choisir ton orientation.
    Bon courage.
    ^^

  • Shapple 10 novembre 2014

    Peut-être devrais tu essayer de passer le brevet en candidate libre et montrer à tous ceux qui t’ont pointée du doigt que tu vaux bien plus qu’ils ne le pensent…Si se révolter c’est forcément être un rebelle, montre leur que tu n’es pas bête ni moins douée que qui ce soit !
    Courage !

  • Lou Karman 12 novembre 2014

    Bonjour, vous pouvez prendre contact avec cette nouvelle sructure (Téléphone au 07 81 62 62 80).
    Je les avis contacté pour mon fils, ce sont des gens bien qui pourraient vous soutenir et vous aider a avancer dans vos études.
    Bonne continuation!

    http://transapi.fr/

  • Bérangère 12 novembre 2014

    Interdite de remettre les pieds au collège jusqu’au brevet? Je ne vois pas comment cette décision peut être recevable: Si tu n’as effectivement que 15 ans, tu es encore soumise a l’OBLIGATION de scolarité. Il ne s’agit donc pas d’un droit, mais d’un devoir, te concernant toi, tes parents, et le personnel éducatif de ton collège. Tu n’as donc pas à passer ton brevet en candidat libre mais en presentiel. Pour ce qui est de tes difficultés en classe, et de ces rapports conflictuels avec les équipes éducatives, je pense qu’il serait bon que tu puisse en parler avec un adulte de ton entourage, de confiance, qui te permette de ne pas rester dans cette spirale infernale et de te soutenir. J’ai moi même ete en « échec » scolaire (résultats, comportement, redoublements a répétition) et j’ai mis des années à sortir de cette enveloppe qui m’avait ete donnée. Aujourd’hui je suis en Master 1 et je songe à envoyer mon CV a ceux qui doutaient de mes capacités à réussir lorsque j’avais 15 ans! Mais je ne m’en suis pas sortie seule bien que ma détermination m’ai beaucoup aidée à réaliser mes rêves. Alors n’oublie pas que c’est toi seule qui vivra la vie qui se dessine aujourd’hui devant toi et même si c’est compliqué, tu peux faire avancer les choses en ta faveur. Courage !!!

RÉAGIS