Entreprendre ça permet d’apprendre au-delà de l’école

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Opus est une application qui permet de découvrir des livres, des films et des séries grâce aux conseils et recommandations des personnes que vous connaissez, une sorte d’Instagram culturel. Il suffit de sélectionner un livre ou un film de l’application avant d’y ajouter son avis, puis de le partager avec le plus grand nombre via les réseaux sociaux. Opus se définit comme le “bouche-à-oreille de la culture”.

Dans l’équipe d’Opus, on trouve Matthieu Thieblin le responsable produit, Arthur Swiniarski et Augustin Francis-Bœuf, les développeurs.

Comment avez-vous eu l’idée de ce projet ?

Matthieu Thieblin : On voulait pouvoir bénéficier des avis de nos proches avant de lire un livre ou de regarder un film, une série. On s’est dit qu’une application pourrait permettre aux gens de partager leurs recommandations à leur entourage. C’est ainsi qu’Opus (qui signifie oeuvre en latin) est né.

Que vous apporte le programme Starter ?

Matthieu Thieblin : On bénéficie des conseils des mentors qui nous accompagnent. Ce sont des professionnels qui ont monté leur entreprise et qui étaient à notre place il y a quelques années. On est aussi conseillés par des experts en application mobile, dans le domaine informatique, juridique et plein d’autres secteurs. Entre startups, on s’entraide aussi beaucoup en partageant nos connaissances, vu que l’on vient tous de domaines complètement différents.

Un conseil pour ceux qui hésiteraient à se lancer ?

Matthieu Thieblin : Il ne faut pas avoir peur de l’échec. Même si le projet d’un entrepreneur échoue, il aura appris beaucoup plus de choses que s’il ne s’était pas lancé. Il y a toujours des enseignements à tirer de son expérience. C’est aussi l’opportunité de rencontrer des personnes formidables et inspirantes tout en apprenant des choses qui ne sont pas enseignées sur les bancs de l’école. Par exemple, des trois fondateurs d’OPUS, aucun de nous n’a une formation en informatique. On a dû apprendre à faire du code et à développer une application. On n’est pas non plus, à la base, formés au design, on a appris sur le tas, car on avait besoin de ces compétences. Les gens sont satisfaits du design de l’appli ce qui prouve que même si on n’a pas toutes les compétences de base, elles peuvent s’acquérir au fil du temps.

Propos recueillis par Hawa, 22 ans, volontaire en service civique, Ile de France

Pour en savoir plus :
http://www.opusapp.co/

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS