J’ai rêvé de Paris… je vais y travailler !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Franco-sénégalais, Saïd découvre depuis son arrivée en France le Paris touristique. Bientôt, il travaillera à la collecte des déchets, une façon, selon lui, de rendre la ville belle… pour les touristes. 

 

Mon père est français. Il a travaillé dans les bateaux à Marseille jusqu’à la retraite. Moi, j’ai toujours vécu au Sénégal. La semaine où mon père m’a dit que je viendrai en France, j’ai été trop content. J’allais retrouver mes cousins qui sont venus avant moi, et découvrir la France.

Quitter Dakar et faire la fête

Je l’ai raconté à mes amis à Dakar. Il y en a qui n’étaient pas contents et qui étaient un peu tristes que je les quitte. D’autres me félicitaient. On se connaissait depuis tout petit. Deux jours avant mon départ, ça a été la fête avec la famille et les amis, on a préparé beaucoup à manger et des boissons.

Le jour du départ ils étaient tous tristes mais ce qui m’a le plus touché, c’est de quitter ma mère parce que je suis très proche d’elle.

Elle m’a dit : « Bon courage. Il faut bien travailler, il ne faut pas oublier d’où tu viens. Il y en a qui vont en France et qui ne reviennent plus jamais au village. » Elle m’a dit de revenir quand j’aurais des vacances.

Je suis arrivé avec un ami de mon cousin. J’étais trop content d’être en France. Mon cousin est venu me chercher à l’aéroport. C’était le 29 mars 2016.

Il m’a amené chez lui à Paris. Il m’a hébergé. Il m’a donné tout ce dont j’avais besoin. Il m’a aidé pour m’inscrire à la mission locale dans mon arrondissement. J’ai trouvé ça intéressant parce que ce sont eux qui m’ont aidé à trouver toutes mes formations. Ils peuvent aussi trouver un travail pour toi et t’aider pour le financement si tu n’as pas assez de moyens. Pareil pour la sécurité sociale, car il faut beaucoup de papiers : acte de naissance, pièce d’identité, quittance de loyer.

Devenir touriste à Paris, et puis…

Apres quelques temps, j’ai commencé à visiter Paris.

Ma première visite, c’était le tour Eiffel, parce qu’avant d’arriver à Paris, on entend très souvent parler de ce monument. J’ai visité aussi le musée du Louvre, la bibliothèque François Mitterrand et la grande mosquée de Paris.

Alors, j’ai commencé les  formations. La première, c’était une mise à niveau en français et en informatique à Paris pendant trois mois.

Et puis je me suis inscrit à l’école de la deuxième chance de Paris. Bientôt, je vais commencer un travail comme éboueur pour la ville de Paris. C’est un contrat de trois ans durant lequel il y a des tests pour être  titulaire à la mairie de paris. C’est payé 1 200 € pour le contrat et 1500 si tu es titulaire. Ça augmente si tu travailles les week-ends.

L’intérêt du métier c’est de faire de Paris une ville propre et de bien accueillir les touristes.

Bientôt travailleur et plus touriste à Paris.

 

Saïd, 18 ans, Paris

Crédit photo Flickr CC by Jean-louis Zimmermann

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS