Notre rencontre avec M. Toutnu

Capture d’écran 2016-03-02 à 16.22.07
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Il était une fois deux jeunes filles, Alice et Zaïa, volontaires en service civique à Perpignan…

« 40 euros pour le ménage, 90 euros pour le reste »

Voulant arrondir nos fins de mois difficiles, nous avons déposé une annonce sur LeBonCoin. Nous proposions toutes deux de garder des enfants ou de faire quelques heures de ménage. Nous avons eu quelques réponses, mais rien de très sérieux. Jusqu’à ce qu’un homme, une personne « pas très pudique » comme il aimait le répéter dans ses messages, nous propose des heures de ménage « bien payées »… à condition de supporter sa nudité. Il nous a même proposé jusqu’à 50 euros de l’heure. Qu’est-ce qu’il n’aurait pas fait pour avoir une jeune fille dans son appartement ? Parce que oui, il a pris le soin de nous demander notre sexe et notre âge. Important pour faire le ménage !

Après avoir envoyé promener M. Toutnu, l’une d’entre nous a même reçu, trois jours plus tard, ce message : « 40 euros pour le ménage, 90 euros pour le reste, cela vous va ? » Le reste, c’est-à-dire ? LeBonCoin n’est-il pas censé être un site d’annonces d’entraide et de services ? Deviendrait-il un site de rencontre pour pervers ? Ce n’est qu’un exemple du genre de « tarés » que l’on peut rencontrer après avoir posté une annonce sur LeBonCoin.

Direction le commissariat

Il y a quelques jours, nous nous sommes rendues au commissariat pour faire part de notre mésaventure et déposer une main courante. A plusieurs reprises, nous avons été très surprises par la réaction des policiers.

A commencer par la dame qui nous a accueillies et demandé la raison de notre venue. Nous avons pris le temps de lui expliquer ce qui nous était arrivé, mais nous nous sommes vite rendu compte qu’elle ne nous écoutait que d’une oreille et que l’idée qu’un « pervers du net » surveille toutes les annonces féminines de Perpignan ne la touchait absolument pas, puisqu’elle était prête à encourager sa soeur à s’y inscrire. Oui, elle a osé nous demander si LeBonCoin était un bon site pour trouver du boulot et si on pensait que sa soeur, qui était « en galère de travail », pourrait facilement trouver un job par l’intermédiaire de ce site.  Sa sœur sera-t-elle la prochaine victime ? Bref, on ne peut pas sauver tout le monde !

Puis, nous nous sommes dirigées dans le bureau du commissaire. Nous n’avons pas été prises au sérieux, et le comble : la seule initiative du commissaire a été… d’appeler M. Toutnu ! Pensait-il vraiment que notre gentil pervers se rendrait de lui-même au commissariat ? Bien sûr, celui-ci n’a pas répondu, pire, il s’est empressé de harceler le commissaire en lui envoyant des messages !

Ne pas en rester là…

On ne voulait pas en rester là ! On lui a donc proposé de donner rendez-vous à M. Toutnu chez lui, et d’y aller accompagnées de la police pour l’avertir des conséquences de ses actes. La réponse du commissaire : « Pour faire quoi ? Un ménage à plusieurs ? »

Voilà l’aventure de deux jeunes filles qui n’ont pas été prises au sérieux alors qu’elles faisaient l’effort d’avertir la police quant aux actions d’un « pervers du net ».

Alors attention à vous, monsieur le commissaire, maintenant qu’il a votre numéro, à vous de vous faire harceler !

Alice et Zaïa, 18 et 21 ans, volontaires en service civique, Perpignan 

Crédit photo Greg 50

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
1 RÉACTION
  • lightdys 5 mars 2016

    ça fait peur ! et bonjour la réaction de la police !

    Cela dit, il ne faut pas généraliser ; Oui, Leboncoin est un très bon site pour trouver un petit boulot, par exemple pour trouver des élèves pour faire du soutien scolaire. Même pour une fille ! J’en sais quelque chose puisque je suis une jeune femme, je fais du soutien scolaire régulièrement et tous mes élèves viennent du site Leboncoin; Et je ne suis pas la seule dans ce cas! Il faut simplement respecter quelques règles élémentaires de prudence quand on est une fille.

    1) Ne pas laisser son numéro de tél

    2) Si possible, éviter de mettre une photo de soi à mon avis, afin d’éviter « d’attirer » les éventuels « prédateurs » du net. Privilégier une image, une illustration neutre et humoristique en rapport avec le service que l’on propose .

    Avec ça, je peux vous dire que ça se passe très bien !

    Attention , je n’accuse absolument pas les auteures de cet article qui sont visiblement très mal tombées. Je dis simplement qu’il ne faut pas diaboliser pour autant Leboncoin ou internet, de manière générale.

RÉAGIS