Theo

Theo3 novembre 2014 1 mn

Ancien étudiant en science politique et volontaire en service civique à l'AFEV, actuellement en recherche d'emploi. Bénévole à l'AFEV et à la ZEP. Intéressé (de moins en moins) par la politique, (de plus en plus) par les questions d'environnement, (toujours autant) par la musique

Pôle emploi, ce n’est pas fait pour moi

Obtenir son diplôme, pointer au chômage et se rendre compte que ce n'est pas à Pôle Emploi qu'on trouvera un travail. Théo raconte son premier entretien avec sa conseillère.

Par Theo3 novembre 2014 1 mn

Mardi dernier, first time à Pôle emploi. Ayant terminé mes études de science politique en juillet (diplômé d’un master 2), je suis en recherche « active » d’emploi.

J’arrive à mon premier rendez-vous avec un certain nombre de préjugés. Ce n’est pas à Pôle emploi que je trouverai un premier emploi dans mon domaine, je le sais, mais comme ma recherche est élargie à des « emplois alimentaires » qui me permettraient de me financer le temps de trouver un « vrai job », je me dis que cette inscription peut toujours être utile. Et puis, ça en rajoute un sur la longue liste de Rebsamen, pour mon plus grand plaisir.

En 45 minutes d’attente, j’ai le temps de m’imprégner du lieu. J’attends devant une série de bureaux, dont un seul est ouvert. À l’intérieur, j’entends une conversation virulente entre un conseiller et une jeune femme. J’espère pour ma part éviter d’en venir aux larmes pour décrocher jobs ou allocations.

Mon entretien se déroule finalement de manière beaucoup plus pacifique. On me demande quelles sont mes intentions en me présentant à pôle emploi, ce à quoi je réponds que « je cherche un travail, et que ça me semble logique de me présenter ».

Pas de poste « dans mon domaine »

La conseillère est plutôt sceptique par rapport à cette « logique ». Elle me répond que, disposant d’un CV qu’elle trouve « bien rédigé et complet », je ne devrais pas avoir de mal à trouver un travail mais que je dois « faire les démarches » de mon coté. En effet, ils n’ont pas de poste « dans mon domaine » à me proposer. Elle m’indique plutôt d’autres organismes tels que l’APEC et la Cité des métiers, qui conviendraient mieux. Elle m’explique enfin que je peux « revenir dans quatre mois » dans le cas ou je n’aurais pas trouvé d’emploi.

Finalement, pôle emploi, il semblerait que ce ne soit vraiment pas fait pour moi.

PS : Je suis donc, toujours, en recherche « active » d’emploi.

 

Théo, 23 ans, en recherche d’emploi, Paris

 

Crédit Photo CC Philippe Leroyer // Flickr

TAGS :

1 réaction

  1. Salut Théo

    Merci pour ce super article. Je me reconnais vraiment dans ce que tu décris.

    Je suis une jeune diplômée d’un Master 2 en Management et Stratégie Communication & Web de Sup Communication Bordeaux. Tout comme toi, je suis allée m’inscrire à Pôle Emploi. D’après eux mon CV est super, mais ils ne disposent pas d’emploi dans mon domaine car je suis trop qualifiée :-/ . Bref la seule chose qu’à su faire mon conseiller a été de m’orienter sur l’Apec. J’ai envoyé 27 candidatures et n’est reçu que 3 réponses négatives car je n’ai évidemment pas assez d’expérience.

    J’ai donc continué mes recherches et j’ai trouvé un site qui s’appelle http://www.jobboardfinder.net. A mon grand étonnement je ne savais pas qu’il existait des centaines de sites pour trouver un emploi. J’en ai trouvé plusieurs dans ma thématique, notamment Marketvente et Mediajobs. J’ai postulé à des offres et je viens d’avoir mon premier entretien. =)

    Au final j’ai perdu 4 mois à chercher et cela m’aurait aider d’avoir eu ces informations avant.

    Bon courage dans ta recherche d’emploi.

    A+
    Marion