Miss T’es rieuse

zep-democratie
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Je lance une bouteille à la mer
Parce qu’à clameur de slameur rien d’impossible
Misère, ta cause est invaincue mais non pas invincible

3…2…1

MISERE ! MISERE ! Mais/où/est/ta/victoire ?
Certainement pas chez les hommes en noir
Là-haut dans leur tour d’ivoire, chacun pour sa poire
MISERE ! MISERE ! Mais/où/est/ta/victoire ?
Pas non plus chez le français notoire
J’tourne la tête, j’refuse de voir

A part être tu ne sais qu’apparaître mais vêtu ne vaut pas vertu
C’est plutôt le vécu, tu peux être clean en rien
Et parler comme Pline l’ancien
Mieux qu’les philosophes du dimanche
Ma plume emmanche et te parle de Kant !

De quantité, infect entité, tous ceux qu’ t’as tué
Ceux tatoués dans tous ces rapports
Thèses, synthèses mais putain foutaise, paie ta fournaise

« Moi je crois »… « moi je crois »…moi !
Je crois que ceux qui n’ont pas d’emploi
Déploient parfois des exploits
Mais ne ploient pas devant ta loi

MISERE ! MISERE ! Alors où/est/ta/victoire ?

J’sais pas j’ai pas assez de savoir…
Mais j’t’ai vu traîner à Madagascar
A Sao Paulo et même à Guécélard
J’t’ai vu sur les trottoirs tard le soir
J’t’ai vu dans les bars, dans l’fait d’boire
Dans les yeux hagards où l’espoir est une vraie passoire

Y EN A MARRE !

Y a pas d’effet dans tout ce que j’ai fait
J’suis pas préfet, j’préfère slamer…
Non pas solitaire mais solidaire
D’une drôle d’ère, drôle d’époque
Pas de père en père mais de pire en pire
Ils sont tellement crevés dans cet empire
Qu’ils dorment les yeux ouverts
Ils ne savent pas si les schtroumpfs c’est bleu ou vert
Ca m’donne pas envie de plaire à mes pairs
Ni de déclamer à Anvers mais à l’envers
Pardonne-moi de remettre le couvert
En attendant d’être sous verre
Mais j’trouve que t’es pas très ouvert
Si toi tu peux sortir couvert
Sache qu’eux doivent s’couvrir sous-terre

Kof Kof
Plus d’air je suffoque
A bas l’équivoque
J’brise ta coque

Sale Cancer
J’te donne des cloques
Pâle Concert
Prépare ton premier flop
Misère t’accélères
Mais j’suis le panneau stop

Parce qu’à clameur de slameur
Rien d’impossible,
Oui, la misère n’est pas vaincue
Mais ceux qui se battent contre
Sont invincibles.

Alexandre « HDW » Sepré, 23 ans, correspondant de presse locale et artiste, Le Mans

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS