Bloc Identitaire : indignons-nous !

3179980642_c2e88c1001_o
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Un samedi parmi tant d’autres, à l’université. Mon regard s’arrête sur des affiches. Elles me heurtent le corps, le cœur et l’esprit. La veille, les jeunes du « Bloc Identitaire » ont apparemment eu envie de s’exprimer et de nous faire part de leur message.

« + de régularisations, + de naturalisations, moins d’expulsions. Avec Valls, c’est l’invasion !»

Je me sens menacée dans mes valeurs républicaines

Ils ont jugé bon de jeter et de coller le contenu des poubelles sur les fenêtres d’un syndicat étudiant. D’autres affiches relayaient leur souci identitaire, leur colère, leur peur de l’invasion, leur besoin d’expression. Dans mon université, certaines toilettes sont déjà fermées pour inscriptions d’injures racistes.

photo morgane bloc identitaire 1

Le dégoût, la colère, la peur, la tristesse m’envahissent tout à coup. La révolte gronde. Comment ont-ils pu salir ce lieu de diversité culturelle ? Comment l’université peut-elle être à ce point ravagée par la haine et par la peur d’une perte d’identité ?

À mon tour, je me sens menacée. Menacée dans mes valeurs républicaines. Dans mon identité française construite autour de trois valeurs : Liberté, Égalité, Fraternité, symboles de notre si belle et si chère constitution.

Libres : d’aller et venir dans ce pays comme bon nous semble, de pratiquer sa religion (la laïcité n’est que la mise en marche de la séparation de l’Église et de l’État, ainsi que le total respect de toute pratique religieuse). Libres aussi d’exprimer ses opinions, tant qu’elles ne perturbent pas l’ordre établit.

Égaux : en droit, devant le travail, les aides sociales et la santé, et ce, quelques soient les origines, l’appartenance à telle ou telle communauté, religieuse ou non.

Frères : car tous citoyens du même pays, obéissant aux mêmes lois et aux mêmes règles de respect que nos frères français et ce, quelle que soit mon origine, ma culture ou ma religion.

Jouer avec la peur de l’Autre

photo morgane bloc identitaire 2Le « Bloc Identitaire » n’est finalement que le reflet de ce que nos dirigeants politiques (tous partis confondus) ont construit avec leurs lois et leurs décrets. Il est tellement simple de jouer avec la peur, la méconnaissance de l’Autre, pour ainsi contrôler toute une partie de la population avec des concepts aussi vastes et vertueux que la laïcité, l’identité ou encore l’intégration. Attiser la haine de l’Autre perturbe pourtant bien notre pays déjà si durement fragilisé.

Les militants du « Bloc Identitaire » disent respecter l’Islam en tant que religion. C’est écrit noir sur blanc… Ils considèrent simplement que l’Islam est « en contradiction avec notre culture et nos traditions » mais aussi « en développement exponentiel sur notre sol ». Il la décrive comme « agressive » et « revendicative », faisant l’amalgame classique entre Islam et islamisme. Mais comment le leur reprocher ? Cet amalgame est repris partout, tout le temps, par tous les partis.

Apparemment, il n’est plus gênant pour personne de marcher sur notre Constitution et sur les Droits de l’Homme, et les militants du “Bloc Identitaire” rassemblent toujours un peu plus de personnes dans leurs rangs.

L’indignation est tout ce qui nous reste

« La France est une et indivisible », mais ils ne cessent de la diviser, de nous séparer pour mieux nous écraser et nous faire taire ; nous la faire à l’envers, inverser les rôles d’oppresseurs et de victimes. La France appartient à son peuple, magnifique, parce que multiple et diversifié. Comment se sentir français lorsque nos dirigeants eux-mêmes ont oublié ce qu’ils devaient défendre ?

La France est effectivement en perte d’identité, mais seulement parce qu’elle oublie ce sur quoi elle a été bâtie et surtout avec qui. Tant que nos dirigeants feront la sourde oreille, tant que nous nous laisserons berner par des discours discriminants, tant que nous nous laisserons manipuler, tant que nous banaliserons chaque acte (ou affiche) de haine, nous serons divisés.

L’ignorance nous tuera plus vite que le tabac. L’indignation est tout ce qui nous reste. Alors indignons-nous !

 

Morgane, 28 ans, étudiante, Angers

Crédit photo Morgane

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS