Est-ce que c’est ça la politique ?

zep-manif-anti-fn-29-mai-2014
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Perpignan – Pyrénées-Orientales

68 810 inscrits

39 307 votants

37 966 exprimées

42,9% abstention

En étant attentive à ce que prédisaient les sondages des élections municipales, j’avais du mal à croire que cela puisse arriver. Je me rappelle encore des larmes de ma mère devant les résultats du premier tour des présidentielles de 2002. Ça ne s’oublie pas.

Dimanche, quand je me suis retrouvée face aux résultats du premier tour des municipales de Perpignan je n’ai pas pleuré. J’ai juste été incapable de dire quoi que ce soit. On avait beau dire, le score de 34,19% obtenu par Louis Aliot, le partenaire de Marine Le Pen, devant l’UMP représentée par Jean-Marc Pujol m’a saisie.

Pour la première fois je votais à Perpignan. J’y vis depuis maintenant cinq ans et étant donné l’enjeu il me semblait impératif de voter ici. Ce risque de voir le Front National obtenir la majorité on en parlait depuis déjà quelques semaines. Mais comment s’attendre à un tel score ?

Lundi midi j’ai couru au poste de police pour faire une procuration pour le prochain tour puisque je serai absente.

Depuis dimanche, 20h, je suis sidérée et très inquiète.

Le taux d’abstention de 42,9% est réellement alarmant à Perpignan. J’essaie de comprendre. Pourquoi les gens démissionnent de tout cela ? Est ce que la politique les intéresse ? Est ce qu’ils la comprennent ? Est-elle véritablement accessible ? J’ai beau essayé, je ne suis pas sûre de pouvoir analyser davantage les causes de cette majorité. Tout m’échappe.

11h08 – La nouvelle vient de tomber, le candidat PS vient de se retirer. Ils ne s’agit plus d’une triangulaire. Dans cinq jours, nous choisirons donc entre l’UMP et le FN. Formidable.

Tout virevolte en une semaine. Est-ce que c’est ça la politique ?

À dimanche.
Jeanne, 25 ans, salariée, Perpignan
Illustration Jeanne

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
1 RÉACTION
  • Matthieu 26 mars 2014

    Merci pour ton billet Jeanne. Il parle de deux choses le taux d’abstention et le front républicain. Les élections municipales est d’habitude le scrutin où il y a le moins d’abstention. Sauf qu’il devient de plus en plus important tous les 6 ans. Je peux comprendre que certaines personnes soient exaspérées par la situation sociale du pays et par la politique tout court. Elles l’expriment en n’allant pas voter. Mais, ces mêmes personnes auraient-elles oubliées que des gens se sont battus pour obtenir ce droit. Voter n’est pas seulement un droit mais aussi un devoir civique. Il est donc grand temps que l’on prenne en compte le vote blanc. On a évidemment le droit de ne se retrouver dans aucun des programmes présentés par les listes qui se présentent.
    Quant à l’idée du front républicain face au FN, certaines personnes pensent que cela va à l’encontre des principes d’une démocratie. Si l’une des trois listes se retire, cela joue évidemment sur le vote.
    Chaque parti politique a le droit d’être représenté lors d’une élection. Mais, la question que l’on peut se poser, c’est peut-on considérer, un parti politique, un parti qui remet en cause les fondements de la République, qui incite à la haine de l’autre et à la violence . Quand est-ce qu’on aura compris que d’être différent est une richesse. Et, qu’il y a bien des choses qui nous rassemblent plutôt qui nous divisent. Quand est-ce qu’on aura pris conscience que notre vrai problème est le système économique. Il a montré ses limites et il explique en grande partie la situation du pays. Si nous le refusons tous ensemble, nous pouvons alors changer les choses.

RÉAGIS