Les fêtes, et leurs lumières d’espoir

Thomas Noel
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Cette année 2015 était particulièrement riche en émotions. Notre pays a traversé de douloureuses épreuves et même s’il nous faudra sûrement du temps pour nous en relever, la nouvelle année qui approche porte avec elle de nouvelles lumières d’espoir.

Durant un trajet de RER, j’observais à travers les vitres les maisons joliment décorées pour le réveillon. Des guirlandes de lumières multicolores viennent parer les façades des maisons offrant tous les soirs un joli spectacle aux riverains. Je crois que cette année, les fêtes auront pour chacun une saveur particulière. Comme quand après avoir vécu une épreuve ou un traumatisme, on regarde la vie sous un autre angle.  Qu’on a tout à coup une autre conception du temps qui passe, une envie pressante de croquer la vie et de profiter des siens.

On n’oublie pas ceux qui nous ont quittés durant l’année, mais on continue d’aller de l’avant. C’est aussi une façon de leur rendre hommage. Après les événements tragiques de novembre, certains ont dit qu’on avait fini l’année comme on l’avait commencée. Je ne suis pas d’accord avec cette vision des choses.

2015 arrive à sa fin certes, mais l’année n’est pas encore finie (et puis entre nous, l’émission des enfants de la télé d’Arthur du 31 décembre n’est pas encore passée donc pardonnez-moi, mais non l’année n’est pas encore finie).

Alors tant que le gong n’aura pas encore sonné, je vous réciterai ces quelques vers :

C’est vrai, on a beaucoup pleuré

Mais on a encore des raisons de se réunir et de célébrer 

Alors Joyeux Noël et bonne année 

On a encore des raisons de faire une liste de bonnes résolutions

Qu’on ne tiendra sûrement pas (mais chacun se console à sa façon)

On a encore des raisons de s’empiffrer sans crainte du qu’en-dira-t-on

Saison des fêtes oblige alors laissez-moi faire le plein de macarons

On a encore des raisons de dire à nos proches qu’on les aime

Je renonce à la pudeur de mes sentiments, 

Ces mots précieux ne méritent pas d’être gardés jalousement

On a encore des raisons de rire et de sourire

Parce que la vie ne s’est pas arrêtée

On a encore des raisons de penser à l’avenir

2016 nous prie de ne jamais désespérer, parce que l’espoir ne doit pas nous quitter

On a encore des raisons d’être heureux et de vivre

Alors, soyez heureux, 

Et vivez

 

Hawa, 23 ans, étudiante et blogueuse, Ile-de-France

Crédit photo Thomas C.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
TAGS :

RÉAGIS