Les oubliés de la République

parti-de-gauche-republique-francaise
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Lumières sur le président
A quand la faute, à quand le changement ?
Faisons des bilans, au bout d’un an ça sert vachement
On parle du président, ou de son gouvernement

Médias centrés sur Cahuzac mais Myriam pense à son bac
Car en attendant, ça fait déjà 5 ans, diplômée d’université
On lui promettait un avenir tracé qu’elle n’a toujours pas trouvé
Mais le contrat elle l’a respecté, motivée, nuits blanches passées à réviser

Elle ne pensait pas que petit à petit l’espoir s’amenuisait
L’expérience manquait ils disaient,
Ces employeurs qui ne veulent pas la laisser essayer
Ne lui donnent pas la chance d’exploiter ses capacités

Quelle dommage, diplômés abonnés aux stages c’est ce que disent les sondages
Plutôt que de dialoguer on se base sur des chiffres, des tranches d’âges

On cherche peu à nous donner la parole
Marre des stats sur ces jeunes qui manquent de bol
Qu’on nous montre la réalité,
Plus dure que ce qu’il n’y paraît

Hugo voulait être ingénieur
A la place il est plongeur
Ses mains constamment humides sont marquées
Même hors de l’eau elles sont fripées

Tout comme ses rêves quelques peu piétinés
Hugo a la mine dure et parle de façon entrecoupé
Sa douleur est vive au point qu’il prend des cachets

Son traitement l’épuise, mais ses nerfs sont en crise
La dépression ne l’a pas prévenu
Il se sentait inutile
Avant, pour ne pas perdre le fil

Face à son miroir il débitait son savoir
Il rêvait de conférences,
Voulait partager ses connaissances

Et côtoyer ses confrères
Mais demain soir, éclairé par une faible lumière
Hugo lavera des couverts.

Réveille toi République
Laisse tes enfants exister
Leurs rêves sont magnifiques
Ne les empêchent pas de voler

 

Hawa, 21 ans, étudiante, Ile-de-France

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS