Mes dix commandements de la laïcité

love
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Ce petit bréviaire s’inspire de mes histoires vécues qui peuvent se dire en dix commandements simples pour assurer un avenir à la laïcité en France.

1 – Lorsque les petits Ahmid et Samuel ont faim à la cantine, tu ne leur mettras pas de porc dans leur assiette, c’est hlam et pas kascher.

2 – Quand Yohan marche dans la rue pour aller à la synagogue, tu ne chercheras pas à lui prendre sa kippa pour en faire un freesbee, c’est pas le but de l’objet.

3 – Quand Leïla se rend à la fac avec un foulard pour couvrir ses cheveux, tu la laisseras étudier en paix le Code Civil. Elle n’est pas là pour chercher à le réformer en loi coranique.

4 – Quand Jean va à l’église, non, en fait, les chrétiens, n’ont pas vraiment de problème ces temps-ci. C’est peut-être grâce à François, pas le Français, l’autre en tunique et calotte blanche qui court partout pour clamer la paix.

5 – Quand Nicolas alias Momo prend le métro en djelabah pour aller à la prière, tu ne le regarderas pas, figé de peur que ce dernier fasse péter ta rame. Dans son sac griffé, c’est simplement ces affaires de football pour aller taper le ballon avec ses potes et essayer de passer des roulettes comme Zidane.

6 – Dans les fast-food, tu commanderas à manger même si l’enseigne stipule que c’est Hallal ou Kasher. D’un, parce que peut-être que ça l’est pas et de deux parce que qu’est ce que tu en as à foutre, toi, que ce soit Hallal, Kasher ou OGM.

7 – Quand Sophia répond à son téléphone et parle à sa mère en arabe, tu te diras que c’est un si beau langage et regretteras de ne pas pouvoir communiquer avec elle. Toute pensée d’une préparation d’attentat est formellement prohibée.

8 – Quand Jérôme, Cathy ou Medhi te présenteront la personne qu’ils aiment, tu les laisseras vivre et ne préviendra ni le GIGN, ni ton frère bien radical pour leur remettre les idées en place. Quelle que soit la confession de ton ou ta futur(e) gendre.

9 – Lorsque tu te prépares à taguer un mur avec ta veste Fred Perry et ta coupe rasée de près à la Kool Shen, graphe des messages de paix et d’amour. Paris en a bien besoin. Les trois signes religieux sont acceptés. Pour inspiration, un certain Bansky fait office de messager.

10 – Quand Sophia, Yohann, Ahmi, Jean et Leïla parlent tous ensemble, tu souris et tu te dis que c’est pas si mal la laïcité.

Rudy, 25 ans, étudiant, Marseille

Crédit photo Anaïs

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
4 RÉACTIONS
  • maryse 24 février 2016

    bien RUDY une bel article bon courage bises

  • Anais 24 février 2016

    Ton article est super cool et m’a bien fait rire.
    Je suis contente que ma photo illustre un aussi bon article !

  • Philippe 26 février 2016

    Merci Rudy.
    Belle manière de nous rappeler les fondamentaux de la vie ensemble.

    Bonne route à toi.

  • Lucie 29 février 2016

    Merci pour cet article plein de fraternité.

    Espérons, qu’un jour ce message puisse aller jusqu’en Orient, où les chrétiens sont persécutés, les églises détruites…et jusqu’en Israël et en Palestine, afin que juifs et musulmans trouvent le chemin de la fraternité.

RÉAGIS