Musique : le classique c’est tellement moderne!

4322352483_017a03dba2_b
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Généralement les jeunes associent la musique classique et l’opéra à « des trucs de vieux », barbant, pas à la mode et, surtout, des loisirs réservés aux gens qui ont de l’argent. En bref, ce n’est pas pour eux. Mais pourquoi ?

Le classique, vous connaissez !

Je comprends qu’en général, quand on n’habite pas dans les grandes villes de France, il soit plus difficile d’avoir accès à des concerts de Bach et Vivaldi, faute de lieux mis à disposition par les mairies. Soit. Mais il faudrait justement y remédier. Après les déserts médicaux, peut-on parler de déserts culturels ?

Mais pourquoi les jeunes Parisiens – qui ont à leur disposition deux grands opéras et de multiples salles de concert et de théâtre – n’en profitent pas ?

Quand on se met à écouter les airs les plus connus du répertoire classique, on se rend compte qu’on les connaît parce qu’ils sont très souvent repris dans des publicités, des bandes originales de films, voire dans des intros de musiques de rap.

Ecoutez donc la bande annonce de 2001, l’Odyssée de l’espace de Kubrick et vous entendrez Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss

regardez Apocalypse Now et vous connaîtrez La Chevauchée des Walkyries de Wagner :


Extrait de Apocalypse Now réalisé par Francis Coppola

Et que dire de l’album de CunninLynguists Will Rap For Food dans lequel sont distillés quelques extraits de musique classique ?


Alors, c’est toujours ringard ?

Si on se détachait des clichés et qu’on osait enfin écouter quelques musiques classiques, on se rendrait compte qu’elles dépassent les clivages des goûts musicaux. Je pense que la musique classique peut être appréciée par tout le monde, contrairement aux autres styles musicaux. Je suis persuadée que c’est un genre intrinsèquement universel. Comment rester indifférent au Quatre Saisons de Vivaldi ? Vous ne pensez pas connaître ? Mais si, écoutez !

Le classique, pour tous !

L’opéra ? « C’est cher ! ».

L’opéra n’est pas plus cher que certains concerts auxquels vous assistez. Si vous êtes prêts à mettre 80€ pour un concert de Bruce Springsteen et ou bien une centaine d’euros pour assister à un match de foot, pourquoi ne pas tenter une expérience à l’opéra pour 5, 15, 30 ou 70€ ?

En plus, chers jeunes parisiens de moins de 28 ans, sachez que si vous vous inscrivez gratuitement sur le site de l’Opéra de Paris, vous pouvez bénéficier de places à 30€ en catégorie 1 (au lieu de 190€ !) si ces places n’ont pas toutes été vendues avant la représentation.

Cela permet ainsi aux jeunes de se faire plaisir, au moins une fois dans l’année, et pourquoi pas, de prendre goût à l’opéra, aux ballets et aux concerts de musique classique.

Et si vraiment vous avez peur d’être trop impressionné par l’institution qu’est l’opéra, vous pouvez aller à l’opéra en allant au cinéma ! C’est l’opération « Viva l’Opéra ! » lancée par UGC. Pour 30€ (ou 10€ pour les moins de 26 ans), vous pouvez découvrir une grande partie du répertoire classique, et parfois même assister à des retransmissions en direct en étant confortablement assis dans les fauteuils de l’UGC.

J’ai tout particulièrement aimé le Barbier de Séville de Rossini mis en scène par Damiano Michieletto qui a eu l’idée de placer la pièce dans un cadre moderne et un peu déjanté : des graffitis décorent les murs de l’immeuble où se déroule l’histoire ; les comédiens sont habillés en tenue décontractée, comme nous.

Et lorsque la pièce s’enflamme, l’immeuble tourne complètement sur lui-même plusieurs fois de suite, pour bien accentuer le désordre dans l’esprit des personnages.

Bien que l’histoire soit ringarde, les décors et costumes modernes ont permis de rajeunir la pièce.

Eléa, 21 ans, étudiante en sciences politiques, Paris

Crédit photo Flickr CC Stephan

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

RÉAGIS