Ne pas voter, c’est laisser les autres décider à votre place

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Dimanche prochain deuxième tour des élections départementales. Je ne vais pas parler de gauche, de droite, de FN, du PS… mais du premier parti français : le parti des « abstentionnistes » qui se développe dans notre pays. Mon point de vue est dans le titre de cet article. Pour l’illustrer, je me rappellerai la citation de Chistophe Guilluy : « La victoire de la gauche ne doit pas passer par l’abstention. » Sous-entendu : si un parti gagne par défaut, ce n’est pas une victoire pour le peuple.

Une grande partie des abstentionnistes se disent peut-être que voter est inutile et que la politique n’est qu’un amas de promesses jamais tenues. J’aimerais apporter quelques arguments en faveur de ce pilier de la démocratie qu’est le droit de vote.

Voter, par respect pour ceux qui se sont battus

L’acte de vote représente le lien qui relie le citoyen et l’état ; voter est le moyen le plus simple de faire avancer les choses et de peser sur son propre destin. En votant, on affirme notre position face aux problèmes sociaux et l’on se range du côté d’une personne que l’on juge capable de les résoudre. Beaucoup de personnes, parmi mes amis également, me disent qu’il est inutile de voter, car nous ne pouvons rien changer ou bien qu’aucun candidat ne les représente. Le problème est que se plaindre sans agir ne fera pas avancer les choses, on ne peut pas changer le monde politique actuel, mais chaque vote compte. De plus, les élections sont le symbole le plus important de toute démocratie. Ne pas voter, c’est donner raison aux personnes qui souhaiteraient voir aboli le droit de vote. Pensons aux conséquences ! Il ne faut pas oublier que ce droit de vote universel a été acquis par nos ancêtres qui ont, parfois, laissé leur vie dans ce combat. Voter est ainsi une marque de respect pour toutes ces personnes qui se sont battues.

« Faut voir grand dans la vie ! »

Il est évident que dans les programmes et les promesses de chaque politique, il y aura des choses qui ne vous plairont pas. Mais cela ne doit pas vous faire perdre de vue que voter vous permet de donner du pouvoir à la personne en qui vous avez le plus confiance, qui a les idées les plus proches des vôtres (même si elles ne sont en accord total). Autre aspect positif du vote : pouvoir écarter le candidat qui a les idées les plus extrêmes ou mauvaises à vos yeux. C’est avec une phrase d’Emmett Brown dans le film « Retour vers le Futur » que j’ai envie d’illustrer cette idée : « Faut voir grand dans la vie ! Quitte à voyager dans le temps au volant d’une voiture, autant en choisir une qui ait de la gueule ! »

Voter, c’est choisir la personne qui va nous représenter, qu’on juge la plus digne de le faire. Pour conclure cet article qui, je l’espère, aura convaincu les abstentionnistes les plus butés je reprendrai une phrase que j’ai trouvée dans un article de journal et que je trouve très juste : « En attendant d’avoir mieux, on évite le pire. »

 

Matthias C., 22 ans, étudiant en licence de psychologie, Reims

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
7 RÉACTIONS
  • Laura 27 mars 2015

    Salut Matthias!
    Voilà ma réponse à ton article que j’ai écrite sous forme de courte réponse à quelques uns de tes paragraphes.
    Je ne veux pas te convaincre mais juste te montrer qu’un autre point de vue existe et qu’à défaut d’être d’accord avec on peut l’accepter.

    « La victoire de la gauche ne doit pas passer par l’abstention »
    – Certes mais si tout le monde votait par obligation est-ce que dans ce cas là la victoire d’un parti serait une victoire pour le peuple ? La victoire de la gauche ne doit pas passer par l’abstention, elle doit passer par les idées. Donc si ils ne gagnent pas, c’est peut-être à eux de se poser les questions..

     » ce pilier de la démocratie qu’est le droit de vote »
    – Je suis d’accord, le vote est un pilier de la démocratie. Mais il est loin d’être le seul. Et la démocratie ne se résume pas au vote.

    « voter est le moyen le plus simple de faire avancer les choses et de peser sur son propre destin. »
    -Pour faire avancer les choses et peser sur mon destin, je ne compte pas vraiment sur le vote. Je trouve que la révolution de Mai 68 ou les grèves du Front Populaire on fait bien plus que n’importe quelles élections…

    « En votant, on affirme notre position face aux problèmes sociaux et l’on se range du côté d’une personne que l’on juge capable de les résoudre.  »
    – Et si on pense qu’aucun candidat n’est capable de les résoudre ?

    « Beaucoup de personnes, parmi mes amis également, me disent qu’il est inutile de voter, car nous ne pouvons rien changer ou bien qu’aucun candidat ne les représente. Le problème est que se plaindre sans agir ne fera pas avancer les choses,  »
    – Alors ça je suis bien d’accord !Mais au lieu d’inciter les gens à votre, incitons les à agir !

    « Voter est ainsi une marque de respect pour toutes ces personnes qui se sont battues. »
    – Non, les personnes se sont battues pour que le peuple ait le pouvoir. Et il ne suffit pas de donner le droit de vote pour dire que le peuple a le pouvoir. C’est bien trop facile !
    Lorsque l’on voit à quel point les élus s’accaparent tout le pouvoir dès l’élection et ne sont plus remis en cause pendant leur mandat. Quand on voit toujours les mêmes personnes qui gardent le pouvoir. Quand on voit à quel point on peut passer outre des votes (voir référendum de 2005). Ce n’est pas pour ça qu’ils se sont battus ! Et c’est salir leur combat que de prétendre le contraire !

    « Pour conclure cet article qui, je l’espère, aura convaincu les abstentionnistes les plus butés je reprendrai une phrase que j’ai trouvée dans un article de journal et que je trouve très juste : « En attendant d’avoir mieux, on évite le pire. »  »
    – Ce ne sont pas des paroles qui pourront me convaincre mais bien des actes qui montreront que des élus peuvent être de vrais représentants du peuple et non des personnes qui n’agissent que pour leurs intérêts une fois élues.

    À force d’attendre d’avoir mieux, on se dirige vers le pire…

    Laura

    • Matthias 27 mars 2015

      Tout d’abord merci pour ce commentaire si détaillé Laura. Je tenais simplement à apporter quelques précisions.

      – ce que je veux dire c’est qu’il serait idiot qu’un parti gagne alors que des personnes qui sont fondamentalement opposées à ses idées aient juste décidé de ne pas voter. Au fond ces personnes sont perdantes et ne peuvent s’en vouloir qu’à elles. Je parle notamment des personnes qui s’inquiètent de l’importante présence du fn au second tour mais qui n’ont eux même pas voter (ce n’est qu’un exemple).

      – lorsque je parlais de pilier de la démocratie je ne voulais évidemment pas laisser entendre qu’il était le seul. Ce n’est qu’un pilier parmi d’autres.

      – je pense qu’à notre époque les gens sont trop endormis et au chaud dans leur confort pour se motiver à manifester comme en mai 68. Les changements se feront par le vote et plus dans les rues. Les gens sont trop endormis. C’est un fait à mon avis.. triste mais réel

      – je sais qu’il arrive parfois qu’aucun candidat ne corresponde à nos attentes. Mais, et je l’ai précisé je crois, il existe toujours un candidat qui a des idées proches des nôtres. Il y a tellement de partis qu’il y en a forcément un qui nous correspond plus ou moins.

      – je pense qu’il existe des personnes qui se sont battus pour le droit universel de vote ou encore le droit de la femme et que le simple fait qu’on ait tous le dit de voter est une bonne chose. Et je pense vraiment que refuser d’exercer son droit. C’est manquer à son devoir dans ce cas précis.

      – c’est bien par des actes et non des mots que nos élus nous montrerons s’ils sont dignes de confiance. Mais faudrait – il déjà que chacun vite pour celui qu’il préfère.

      Pour moi ceux qui ne votent pas n’ont pas à se plaindre de la politique. Se plaindre sans chercher à faire changer les choses par le moyen le plus simple c’est mesquin.

      Voilà. J’espère que ma réponse vous aura apporté quelques précisions.

      Merci en tout cas pour votre avis.

      • Orso 1 avril 2015

        Bonjour,

        Je pense comme Matthias qu’il est important d’aller voter. Je ne dis pas de voter car je comprend que l’on ne veuille pas voter pour des gens qui nous paraissent tous pourri, mais de faire l’action de se déplacer au urnes, qui quitte a voter blanc ou nul.
        Clairement, les gens qui ne vont pas voter n’agissent pas, les gens qui votent blanc agissent. Même si le vote blanc n’est pas comptabilisé, il est important d’agîr plutôt que de se fondre dans la masse des personnes qui restent dans leur zone de confort alors qu’on a quelque chose a dire, à faire passer. Des idées.

        • nana 28 octobre 2016

          bonjour, j’ai longtemps pensé comme vous, voter blanc pour montrer son désaccord et puis j’ai compris, j’ai compris que le probleme c’est le systeme, le gouvernement, comment aller voter pour montrer son mécontentement si on est mécontent de ce système justement? difficile après de longues années de bourrage de crane « voter est un devoir »  » on s’est battus pour avoir ce droit » non , le peuple c’est battu pour la démocratie , pour décider de son avenir, pas pour etre gouverner par une oligarchie; depuis la révolution, rien a finalement changé mis a part que le pouvoir s’est déplacé des nobles à la bourgeoisie … aller voter c’est accepter sa condition de n’avoir aucun pouvoir.

  • Thomasic Réjane 12 août 2016

    Ne pas voter,c’est donner le pouvoir au peuple!

    Le peuple est aussi capable de gouverner la France et même mieux que les politiques.

  • Thomasic Réjane 12 août 2016

    Ne pas voter,c’est donner le pouvoir au peuple,voter c’est laisser les politiciens décider à la place du peuple,c’est ça!

  • Thomasic Réjane 12 août 2016

    En 2017,je vais faire partie du parti des « abstentionnistes » et j’en suis fière!

RÉAGIS