Monaïm11 octobre 2016 2 mn

Actuellement Ambassadeur de l'AFEV Perpignan, je suis également Assistant d'Education dans un lycée polyvalent à Canet-en-Roussillon, près de Perpignan avant de reprendre mes études dans les métiers de l'aéroport.

Ras-le-bol des médias !

S'informer : comment ? Sur quels sujets ? A qui faire confiance ? A l'occasion du FOREJE 2016, Monaïm s'est interrogé sur son rapport aux médias. Rupture totale.

Par Monaïm11 octobre 2016 2 mn

 

Lemonde.fr, Libé, L’Independant (pour ma ville), M6, BFM… Les médias sont omniprésents dès qu’on allume sa télé, son téléphone ou son PC.

Il y a près de deux ans, mon smartphone était plein d’applis de différents médias : locaux, nationaux, télévisé… Cela prenait une page entière de mon iPhone.

Chaque matin, à mon réveil, mon écran de téléphone était plein de notifications.

« OH ! J’ai des amis !? »

Non, en réalité ce n’était que Morandini qui m’avait bombardé toute la nuit (et tôt le matin) d’informations pour la grande majorité complètement inutiles.

Parmi la dizaine de Morandini, deux notifs de lemonde.fr, une de L’Independant, une de Libé, une de l’Express…

Lemonde.fr, Libé, l’Express… Fini !

Responsable associatif, plutôt actif en ce temps-là, je m’informais énormément. Cela n’a pas empêché que six mois plus tard, j’ai supprimé toutes ces applications.

Un ras-le-bol total d’entendre ou de lire des querelles entre personnalités politiques dignes de la maternelle.

Marre d’entendre les bêtises sur des « pseudo célébrités » du genre : « Nabilla bientôt actrice ? »

Marre de voir chaque matin des horreurs, de lire qu’on a une énième fois frappé la Syrie, la Palestine (pour le peu qu’on en parle), le Mali, etc.

J’ai mal de voir tout cela. Et j’ai mal de voir que mon pays, lui aussi, se retrouve touché violemment. Et j’en ai marre de m’apercevoir que dans le pays des droits de l’Homme, la situation est catastrophique et que notre gouvernement lui-même n’arrange pas les choses. Au contraire même, il crée malheureusement des conflits inutiles et sans fondements.

Il est temps de se déconnecter des médias

Je suis fier d’être français, mais j’en ai marre de ma France.

Aujourd’hui, je pense qu’il est temps de se déconnecter des médias et d’aller chercher l’information soi-même. Personnellement, 15 minutes d’infos TV le week-end me suffisent, ou le journal (papier) local en semaine.

Il faut qu’on apprenne à trier l’information pour mieux nous déconnecter, devenir moins parano et éviter les amalgames dans la conjoncture actuelle.

Apprendre à prendre la parole et porter notre voix car le gouvernement dirige le peuple, mais il n’est rien sans le peuple. Alors à nous de créer notre système avec le gouvernement, à nous de créer notre France !

 

Monaïm Taharraste, 21 ans, assistant d’éducation, Perpignan

Crédit photo Gratisography

TAGS :

2 réactions

  1. A tout ceux qui en ont marre des mauvaises nouvelles véhiculées par les médias, qui nous immobilisent dans le fatalisme, je conseille les médias qui véhiculent des nouvelles positives : Positivr, Mr Mondialisation, Kaizen…etc

    Ils sont beaucoup plus utile que les médias classiques car cela aborde les problèmes que rencontre la société, mais en proposant des solutions et en donnant les clés pour agir à notre tour !

    Et pour décrypter l’actualité qui est parfois bien compliquée à suivre, je conseille certaines chaines youtube : Usul, Datagueule…etc

    Enfin, pour aborder l’actualité de manière agréable, je conseille d’écouter les chroniques de certains humoristes à la radio (Sophia Aram sur France Inter, par exemple)

    Enfin, n’oublions pas la presse spécialisée (jeunesse, culture…etc) qui est très bien aussi !

  2. Tout a fait d, accord. L, internet c, est un amalgame de stupidites d, une ignorance crasse. Une perte de temps totale, une boite a faire courir des bruits horribles et a vendre du caca qui se veut digne d, interet, et ou la verite et la verite de ce qui s, est reellememt passe dans l, histoire
    est systematiquement censure. C, est le regne du mensonge et de la betise version americanisee et imposee en franglish pour faire chic .besoin reel de positif, mais pas mondialise.