Avatar

Nicolas C.27 septembre 2019

Après le bac, je suis devenu un numéro au milieu des étudiants

Les concours, Parcoursup, la fac... J'ai découvert un monde dans lequel j'étais identifié par un numéro (parmi d'autres), et plus par mon nom. J'étais pas prêt !

Par Nicolas C.27 septembre 2019

Mars 2019, sur Parcoursup, pour la première fois, j’ai eu l’impression d’être un numéro. À chaque connexion, on me demandait mon numéro Parcoursup et mince, je l’avais encore oublié. Moi qui ai toujours vécu à Nanterre au milieu une masse de gens, j’aurais dû y être habitué, mais non…

Pendant cette période, j’ai passé plusieurs concours afin d’intégrer des écoles. Pour le Concours Avenir, on était 300 dans la salle, mais plusieurs milliers d’étudiants le passaient. Personne ne se parlait et au bout de ma table, quel malaise en voyant mon numéro à la place de mon nom : 982416*. Sérieusement, c’est ça l’avenir ? Être un numéro ?! J’avais pas l’habitude.

Avant, au collège et au lycée de Nanterre, tout était individualisé. Sur l’ENT des établissements, mes identifiants, ça a toujours été mon prénom et mon nom de famille. Quand j’ai passé l’ASSR (Attestation scolaire de sécurité routière), ça me semblait normal qu’il y ait mon prénom dans la salle d’examen. Alors que le jour du Concours Avenir, il n’y avait ni mon nom ni mon prénom sur la table, juste un numéro.

Autre exemple. Après la phase finale de Parcoursup, en juillet, je suis allé dans mon village au nord du Portugal, chez ma famille. J’y vais tous les étés et tous les hivers depuis ma naissance. Là-bas, tout le monde se connaît et même les maisons ont des prénoms : celle de ma grand-mère s’appelle Valfontes. Pendant plus d’un mois, j’ai eu aucun contact avec mon téléphone portable : il y avait pas de réseau. Du coup, quand je suis revenu à Nanterre, ça m’a fait bizarre, car j’avais oublié que j’avais un téléphone, et donc un numéro.

Faire une licence de maths et avoir l’impression de n’être qu’un numéro : c’est le comble non ?

Il y a deux semaines, à la finalisation de mon inscription administrative sur le site de mon université, j’ai reçu mon numéro d’étudiant par e-mail : 9311280363*. Je savais même pas si j’étais vraiment inscrit, parce que j’avais eu aucun contact avec le personnel de l’université ou le secrétariat. Il y a un numéro sur le site de l’université, je l’ai appelé, vu que j’étais pas sûr d’être inscrit. Mais à chaque fois, ils disaient que tous les services étaient complets. Ça m’a stressé. Et j’ai toujours pas reçu ma carte d’étudiant…

C’est important de ne pas s’isoler, surtout à l’université ! Jin l’a compris un peu trop tard, trop seule pour réussir son concours de médecine.

C’est le comble non ? De faire une licence de maths et d’avoir l’impression de n’être qu’un numéro. C’est l’impression que j’avais jusqu’à la pré-rentrée, la semaine dernière. Ce jour-là, il y avait la présentation des licences dans l’amphithéâtre, on était très nombreux et je ne connaissais personne. Je me suis dépêché de prendre place et une étudiante s’est assise auprès de moi. C’est là que j’ai fait sa connaissance. Coïncidence, on avait passé les mêmes concours. Après cela, je suis allé au secrétariat et j’ai appris que j’allais bientôt recevoir ma carte et que nous étions beaucoup dans mon cas.

En échangeant avec le personnel et avec les étudiants, j’ai pu mettre des visages sur les autres étudiants et j’ai donc compris qu’ici aussi j’avais une identité, que je n’étais pas seulement un numéro.

 

Nicolas, 18 ans, étudiant, Nanterre

* : les numéros ont été modifiés

Crédit photo Wikipedia // CC Oualid Ben Salem

TAGS :