Nanterre Université

Nanterre Université19 avril 2018

En partenariat avec l'université de Paris Nanterre, des étudiants formés par la ZEP ont récolté ces témoignages.

Étudiante, j’ai appris à devenir maman

Une scolarité implique de consacrer beaucoup de temps à étudier. Je suis étudiante en deuxième année de biologie à Jussieu. Je suis également maman, ce qui complique l'emploi du temps...

Par Nanterre Université19 avril 2018

J’ai appris que j’étais enceinte d’Edouard à 18 ans. Je n’avais pas d’expérience avec les enfants, sauf quelques baby-sitting. J’étais donc terrifiée à l’idée de devoir m’occuper d’un enfant à moi. J’avais peur de ne pas savoir gérer. Mais aussi de devoir arrêter complètement mes études.

Mes parents avaient de bons revenus et ils ont accepté de subvenir entièrement à mes besoins et ceux d’Edouard, en plus de nous permettre de rester vivre chez eux ! Ce qui m’a permis de poursuivre mes études, ce que je souhaitais vraiment. La majorité des aides que peut percevoir un étudiant sont sous conditions de ressources. Je dépends de mes parents et n’en reçois donc pas.

Aussi, si mes parents savent que j’ai beaucoup de boulot, ils n’hésitent pas à s’occuper de leur petit-fils pour m’alléger.

C’est le soutien moral apporté par une association de mamans étudiantes qui m’a aussi aidée : j’ai pu rencontrer des jeunes dans le même cas que moi. On partage nos inquiétudes de parents et aussi d’étudiants. Je me sens bien avec eux, et non pas décalée comme avec mes groupes d’amis plus banals.

Avec un bébé, il a fallu changer de rythme : me lever plus tôt pour le préparer, me coucher plus tard pour travailler. Je le dépose à la crèche de Jussieu le matin, il y reste jusque 18h00 tous les jours, comme ça je peux bosser à la BU efficacement. Le soir, je suis donc plus disponible pour lui à la maison. Et si mon travail à la BU n’a pas suffi, alors je passe une nuit remplie de devoirs et de cafés. Je n’ai donc pas beaucoup de temps pour moi…

C’est le sacrifice pour réussir à concilier mes deux vies, étudiante et maman.

 

Maria, 20 ans, étudiante, Paris

Crédit photo Adobe Stock // © Penyushkin 

TAGS :