Phyne D.

Phyne D.30 décembre 2018

Coucher avant le mariage, hors de question !

Catholique pratiquante, Phyne n'imagine pas faire l'amour avant le mariage. Alors elle a dû apprendre à contrôler ses envies, ses pulsions...

Par Phyne D.30 décembre 2018

Le sexe ne doit pas être une priorité dans nos vies. Pendant deux ans, j’ai été dans une relation qui a failli me détruire. Pendant deux ans, j’ai fréquenté un mec gentil, attentionné et doux. Tout ce que les meufs recherchent. Le seul problème de mon ex, c’était qu’il était en demande de sexe. Ça me mettait mal à l’aise, parce que je ne voulais pas le faire. Vis-à-vis de ma religion et de mon éducation.

Je ne pouvais pas, je suis chrétienne. Comme toute ma famille et comme tous les chrétiens, je me base sur la Sainte Parole de la Bible, et dans la Bible, il est écrit qu’une femme ne peut s’accoupler à un homme que si ce dernier l’honore devant ses parents et devant Dieu. Faire l’amour avant le mariage, c’est la fornication et c’est un grand péché. J’adhère totalement à ça, parce que ne pas le faire avant le mariage nous permet de nous préserver. Imaginez, je sors avec 18 mecs avant le mariage ?!! 18 gars auront donc vu mon corps. Pour moi, cela diminue ma valeur en tant que femme.

J’ai des désirs qui me rendent folle

Ce qui est drôle c’est que, plus petite, quand j’avais 13 ou 14 ans, je ne connaissais pas cet aspect de la Parole. Je me disais : « Obligé, ma première fois sera à mes 18 ans. » J’ai toujours pensé que la majorité était le commencement de toute chose. Sans mentir, j’avais hâte d’avoir 18 ans pour faire l’amour. Aujourd’hui, je suis plus mature qu’il y a quatre ou cinq ans et le sexe ne figure plus parmi mes priorités.

Avant, dans ma famille, on ne parlait pas de sexe. Comme dans presque toutes les familles africaines, c’était un sujet trop tabou. C’était aussi un sujet évité dans les églises. Arrivée en France, j’ai découvert avec ma grande-mère qu’on pouvait en parler. Dans l’église dans laquelle elle prie et où je prie aujourd’hui, cet aspect est prêché sans tabou. J’ai ainsi pu changer de vision vis-à-vis du sexe. Mais je ne vous cache pas que, comme tout être humain, j’ai des besoins, des désirs qui me rendent folle aussi. Croyante ne veut pas dire sainte. Et oui ! Cela nous arrive d’avoir toutes sortes de pensées parfois malsaines… Mais j’apprends à contrôler mes pulsions. Ce n’est pas facile je vous jure, il y a des moments, mon corps me demande de lui ramener un homme, il veut se faire caresser, mais je me contrôle. J’ai une technique qui fonctionne tout le temps. Lorsque vous êtes excitées, prenez une douche avec de l’eau froide, mais genre froide comme l’eau de l’Antarctique !

Être puceau c’est la honte

Après, je ne suis pas une anti-sexe, non. Loin de là. Mais je me dis que chaque chose doit se faire en son temps. Le sexe ne peut pas être une priorité dans nos vies et je pense que la société doit arrêter de nous mettre la pression.

Être puceau aujourd’hui, c’est très mal perçu. Les jeunes hommes qui n’ont pas encore franchi le cap sont critiqués, insultés et harcelés. Mon meilleur ami est encore vierge et il reçoit toutes sortes de critiques et de menaces à cause de ça. Certains disent qu’il est gay, d’autres que c’est un boloss, et même s’il ne le dit pas, ça le blesse intérieurement. Il n’est plus celui qu’il était avant, il a peur d’être critiqué, ne sort plus beaucoup.

Personne ne doit exercer de la pression sur nous ou nous dicter quoi que ce soit. La relation dont je vous ai parlé a failli me détruire. Mon ex me blessait énormément. Il me disait : « Si tu m’aimes, obligé tu couches avec moi sans hésiter. Si tu hésites, ça veut dire que tu ne m’aimes pas. » Il s’énervait contre moi, me traitait de menteuse, me disait : « Si t’es vraiment vierge, t’aurais accepté. Ça veut dire que tu ne l’es plus… » J’ai failli céder à ses avances ! Les préliminaires, c’est dangereux. Au début, on se dit que ça ne va pas aller loin, mais une fois excités, c’est compliqué de s’arrêter. J’ai déjà failli ne plus réussir à me contrôler, mais la petite voix au fond de moi m’a sauvée, et je n’ai plus jamais fait de préliminaires.

Finalement, je me suis remise en question et je me suis dit que s’il m’aimait sérieusement et sincèrement, il ne ferait pas du sexe un problème international. Je me suis dit : « Cocotte, un homme qui t’aime que pour ton corps et rien d’autre t’abandonnera le jour où il aura trouvé une nouvelle proie. » Je ne dis pas qu’il ne m’aimait pas, mais il ne m’aimait pas assez pour attendre pour moi. Je me suis donc dit que je n’avais rien à faire avec lui. Aujourd’hui, je suis célibataire et fière de l’être. Je ne suis pas pressée. Le jour où il faudra que je me mette en couple n’est pas encore arrivé.

 

Phyne, 17 ans, lycéenne, Creil

TAGS :

5 réactions

  1. ooooh baby I really like it’s a general truth, awesome amazing, I adhere I’m too proud of you

  2. Ma grande sœur est une star!!!❤️❤️❤️

  3. Tu as reson tu es dans la vérité ma soeur

  4. […] Phyne n’a pas passé le cap ! Elle attend le mariage. Son copain a du mal à comprendre et elle à contrôler ses désirs… « Coucher avant le mariage, hors de question ! » […]

  5. quelle détermination, comme c’est conforme à ce que Dieu nous demande ,le bon Dieu te donnera un bon mari selon sa parole, chaque décision de nos vie est payante .