Avatar

Sarah A.14 octobre 2020

Mon père bosse de nuit, alors on vit sans lui

Depuis douze ans, mon père travaille de nuit. Deux soirs par semaine, quelques jours de repos, c’est tout ce qu’il me reste pour passer du temps avec lui.

Par Sarah A.14 octobre 2020

Quand je me réveille le matin, mon père dort, il rentre du travail à 3 heures du matin. Quand je rentre le soir du lycée, il est déjà parti au travail, il commence à 18 heures. Il nettoie les trains. C’est une boite privée qui l’emploie, qui travaille pour la SNCF de Brest. Le week-end, il travaille aussi, et moi je sors la journée donc je ne le vois pas non plus…

Avec son travail de nuit, on a des rythmes très différents

On se voit juste les soirs où il est en repos, deux soirs par semaine. Il a très peu de vacances. On a des rythmes très différents. On ne prend jamais de repas ensemble, à part pendant ses jours de repos. Il dîne avant de partir, à 17 heures, ou alors à 3 heures quand il rentre.

Quand on se voit, on essaie de profiter un maximum ensemble : on aime bien jouer sur nos téléphones, à Mario Kart, ou à la PlayStation. On aime bien se balader, faire les magasins à Brest.

On s’envoie aussi quelques messages pour dire qu’on pense beaucoup à l’autre. Quand il a des pauses. C’est un travail assez physique, et ils ne sont pas beaucoup d’employés donc il doit beaucoup travailler, il n’a pas beaucoup de pauses… Il est souvent fatigué. Il aimerait bien faire quelque chose d’autre, mais il n’a pas fait beaucoup d’études donc c’est plus difficile de trouver un travail.

Pour mes spectacles à l’école, il ne pouvait jamais être là

Il se fatigue beaucoup alors on essaie de ne pas trop faire de bruit avec ma mère parce que notre maison est mal isolée… Et elle garde des enfants donc, des fois, ça le dérange, mais il fait avec…

Apuniya trouve aussi que son père travaille trop. Déterminé à avoir le bac, il veut trouver un travail pour subvenir aux besoins de sa famille et laisser enfin son père se reposer.

On a une vie de famille assez difficile, je suis tout le temps avec ma mère. Elle a toujours été habituée à ça mais elle aimerait qu’il soit plus avec nous deux. Quand je faisais des spectacles à l’école, il ne pouvait jamais être là. Quand j’avais des rendez-vous, il ne pouvait pas être là non plus. Pour lui, ce n’est pas facile de me voir que quelques fois. Il aimerait partager plus de choses avec ma mère et moi. Ceci dure depuis plus de douze ans et il me manque beaucoup…

 

Sarah, 16 ans, lycéenne, Brest

Crédit photo Unsplash // CC Rosalind Chang

TAGS :