Yasmine M.

Yasmine M.17 avril 2019

Les teufeurs harcelé.e.s par les haters sur Twitter, j’ai enquêté

Ce week-end, une vidéo a fait l’objet d’un déferlement de haine sur Twitter. On y voit des jeunes « teufeurs » en pleine fête face à un mur du son, dansant en tapant du pied. j'ai voulu en savoir plus sur cette culture très éloignée de moi.

Par Yasmine M.17 avril 2019

En réaction à cette vidéo, la twittosphère s’est mise à insulter ou se moquer des teufeurs en les comparant à une secte, à des drogué.e.s ou autres vocables toujours très fleuris.

Je ne connaissais rien à cette culture, mais le fait d’observer tant de moqueries et de mépris de la part d’autres jeunes, ça m’a un peu interpellée. En fait, ça avait la même allure que lorsque je tombe sur des groupes de fascistes sur Twitter en train de se défouler sous les tweets de minorités visibles (même si les conséquences et origines ne sont pas les mêmes). J’ai décidé d’aller à contre-courant de ce feed et de m’informer sur ces personnes, de façon bienveillante #NeRestePasATaPlace. J’avais beaucoup de questions car les seules informations que j’avais venaient de celles qui existent dans l’imaginaire collectif, nourris par celleux qui n’y connaissent rien : « C’est des drogués, ils sont perchés, ils font flipper, c’est des malades mentaux, ils sont sales, etc. »

Bref, j’ai mis un tweet sous cette fameuse vidéo en expliquant que je venais en paix et que je voulais juste en savoir plus (oui il fallait que je le précise pour ne pas être confondue avec celleux qui venaient se défouler). Dans la même soirée, j’ai reçu de nombreux témoignages de teufeurs qui m’ont beaucoup ouvert l’esprit et ont cassé les clichés que j’avais en tête auparavant.

Voici un extrait de ma conversation avec les teufeurs :

@Yuusmine : Déjà comment s’appelle ce style de fête, est-ce qu’il y a un nom ?

@AnonymeR Des « free party » c’est comme ça qu’on appelle une teuf. C’est une soirée non déclarée dans les bois, dans la forêt et l’environnement.

@Yuusmine : Comment ça s’organise ?

@AnonymeR C’est des organisateurs qui font une publicité, ça fonctionne au bouche-à-oreille et ça tourne vraiment bien ! On arrive à faire des teufs avec bcp de monde ! Il y a deux semaines on était 400 à une teuf et une autre vers Lyon on était 1000 donc ça fait des bonnes grosses soirées. Après, certains organisateurs s’allient pour faire des murs de son plus gros et plus puissants en assemblant leur matos et ça fait des bêtes de trucs.

@Yuusmine : Qu’est ce que vous appréciez dans ce genre d’événement ? La qualité musicale et/ou la sensation que ça procure ?

@AnonymeA C’est toute une ambiance, les gens sont toujours très cool et disposés à aider, les sons sont faits pour inciter à bouger (beaucoup de basses) puis c’est des évènements qui sont aussi synonymes de prise de drogues pour certains, c’est aussi une expérience, c’est intense quoi. Tu fermes les yeux et tu t’ambiances sur les basses devant les caissons, t’as ton flash d’alcool ou alors ça m’arrive de prendre autre chose pour mieux kiffer et y a rien de plus kiffant que d’être au rythme des basses. Tu n’es même pas obligé d’être avec des amis, tu es dans la foule, tu peux parler avec tout le monde, tu danses avec tout le monde même si tu ne les connais pas. Tu parles, tu danses, tu fais connaissance avec eux et c’est ça que je trouve magique.

@AnonymeY J’écoute plutôt des sons de techno mais je crois que ce que j’aime énormément, c’est la sensation que ça crée dans le corps. Genre, après cinq heures (c’est beaucoup je sais mdrr) à écouter de la techno, ton corps n’est plus le même et ça, sans prise de drogues.

@AnonymeR Bah à vrai dire j’allais souvent en boîte avant, j’aimais mais sans plus et après j’ai été à une « rave » organisée. C’était en intérieur, encadré par des vigiles, sécurisé tout ça tout ça et la puissance et les sons mélodieux que j’ai goûtés emportaient vraiment, du coup j’ai stoppé les boîtes, puis je suis resté à ce domaine-là.

@Yuusmine : C’est quoi le genre musical ? Comment est produite la musique ?

@AnonymeR Il y a plusieurs type de DJ’s genre ils viennent à la teuf avec leurs sons qu’ils produisent chez eux et ils posent sur les platines, font kiffer les gens. En général, c’est plus du hardcore, acidcore, tribecore, mais tu trouves vraiment tous les types de sons qui font boum-boum haha !

@Yuusmine : Est-ce que, en toute honnêteté, tu penses que la drogue est un élément central pour contribuer à cette ambiance que tu décris ? L’expérience musicale serait la même sans être sous certaines substances ?

@AnonymeA Eh bien là, c’est propre à chacun, certains viennent vivre des expériences liées à la drogue dans un cadre qui se veut très secure, d’autres viennent kiffer le son entre potes sans rien prendre.

@AnonymeR  Le fait de prendre des drogues aussi te fait réussir à tenir debout toute la nuit jusqu’à 13-14-15 heures en train de danser.

@AnonymeG La drogue n’aide pas forcément à se mettre dans l’ambiance 🙂 elle aide certains à tenir toute la nuit ou d’autre + timide à se laisser aller ou bien juste à profiter.

@Yuusmine : La drogue est quand même présente, est-ce que vous êtes « responsables » dans sa consommation ?

@AnonymeR  Sincèrement, c’est pas comme on croit où tu vois quelqu’un se piquer à l’héro en face de toi. On est comme je t’ai dit, responsable. Y a pas de premiers secours, pas de sécurité, si on fait une OD [overdose] on est grillé tu vois ? Du coup, chacun sait se contrôler et c’est ce qui fait notre respect ensemble et nos valeurs en soi.

@AnonymeA Je fais parfois de la RDR [réduction des risques] en festival ou en teuf pour les personnes qui souhaitent consommer ! C’est un principe selon lequel les usagers de drogues consomment et ce, malgré les législations en vigueur. Ce qu’il conviendrait alors de faire serait d’assurer d’une part un cadre de consommation optimal et contrôlé, et d’autre part garantir aux usagers la qualité des produits et du matériel utilisé.

J’interviens au sein des associations qui organisent les évènements pour lever un stand avec quelques amis, où l’on fournit des kits de test pour les produits (il s’agit d’assurer aux usagers qu’ils prennent bien ce qu’ils ont acheté sur le papier et en quantité safe selon la pureté et la dangerosité d’éventuels produits de coupe), du matériel comme des pailles de sniff individuelles (afin d’éviter la transmission de certaines infections), des seringues stériles et des calmants en cas de bad trip. On fait aussi de la prévention et de l’information, car il est important que l’usager sache dans quoi il s’embarque en prenant tel ou tel produit. Tout ceci se fait dans le respect de chacun et dans l’écoute, qui est primordiale !

@Yuusmine : Toujours dans la responsabilité, vous êtes dans la nature donc comment ça se passe après les fêtes ? Vous avez une certaine conscience environnementale ?

@AnonymeR Yes totalement ! Chaque groupe de personnes vient avec un sac poubelle. On est très respectueux de l’environnement, les déchets sont rassemblés dans les sacs-poubelle qu’on ramène en rentrant ! Moi, par exemple, qui fume, lorsque j’éteins ma clope ou mon joint je les mets dans ma poche jusqu’à ce que je trouve une poubelle ou que je rentre chez moi. Sincèrement, niveau respect de l’environnement, c’est très respecté et pour la majorité des personnes, vraiment !

@Yuusmine : Tu trouves que c’est un univers qui se développe mieux/plus en ruralité ?

@AnonymeR Ouais totalement ! Tout simplement car c’est pas possible de faire ce genre de chose en milieu urbain car avec le tapage nocturne et les nuisances sonores on serait directement arrêtés par la police.

@Yuusmine : Du coup tu penses quoi de la manière dont vous êtes perçus par la jeunesse de façon générale ?

@AnonymeR On embête personne, on demande juste de ne pas se faire critiquer et incendier sur les réseaux parce que untel ou untel n’aime pas tu vois ? On critique pas leurs délires, on demande rien à personne, juste à être tranquille haha. Après c’est pas non plus le pays des merveilles comme je t’ai dit, il y a de tout là-bas. Faut pas se leurrer.

@AnonymeA Comme pour tous les milieux vus comme étant un peu « underground » le préjugé est d’une part spontané, d’autre part entretenu par l’opinion publique…

J’ai souvent eu l’occasion d’échanger avec des organisateurs. Certains souhaitent transmettre un message fort sur les questions environnementales, d’autres des valeurs de tolérance et d’acceptation, tandis que d’autres encore souhaitent simplement préserver cette contre-culture qui rappelons-le a maintenant presque 50 ans en France !

@Yuusmine : J’ai reçu énormément de messages de teufeurs et j’ai réalisé qu’il y avait beaucoup de clichés sur vous ! J’ai grave été inspirée par ce que vous m’avez raconté et j’ai beaucoup appris. Je pense que c’est important que vous preniez la parole pour éviter que la seule image qu’on ait de vous soit celle donnée par les gens qui jugent et critiquent sans savoir ! Merci à vous pour ces conversations !

Je ne suis pas prête de quitter mes playlist r&b pleines de Solange et de Frank Ocean pour écouter de l’acidcore et ce n’est sûrement pas demain la veille que j’irai à une free party, mais c’est un genre musical comme un autre, une culture comme une autre qui doit être respectée. 😊

 

Yasmine, 22 ans, Team ZEP, Chanteloup-les-Vignes

Crédit Photo Unsplash // CC Stephen Arnold

TAGS :

3 réactions

  1. J ai 42 ans, 20 ans de free party dans les pattes, bien que je me sois calmé ça m arrive encore de passer la nuit devant les caisson.
    Déjà bravo et merci pour ta démarche et ton ouverture d esprit… Ça fait plaisir.
    Le problèmes que tu soulève, les ragot et autres jugement infondée sont malheureusement courant.
    On est malheureusement toujour méfiant et critique à l égard de se que l on ne connais pas, ne comprend pas. Notre éducation est faite ainsi et ce n est pas forcément facile de s’ouvrire et remettre en question les dogmes enseigné durant des années.
    Mais en tout cas ne change pas, reste curieuse et ouverte d esprit, je peux te promettre une vie pleine de rencontre bonne ou mauvaise mais enrichissante.
    Salut Mlle.

  2. Meeeeeeeerciiiiiii putaaaaaaain

  3. Hello ! 58 balais aux prunes, j’ai découvert cet univers il y a un an et…suis carrément accroc ! Cette zik, quand elle est bien faite, c’est de l’Energie pure ! Et cette ambiance bienveillante…Mmmm
    Une belle leçon d’anarchie…