Avatar

Kady E.15 mai 2019

Excisée, je redoute mon premier rapport sexuel

Kady était lycéenne quand elle a appris qu'elle avait été excisée. « C'est la coutume !», lui a expliqué sa mère. Aujourd'hui, cette mutilation lui fait redouter son premier rapport sexuel. A l'avenir, elle compte s'engager contre cet acte criminel en devenant infirmière.

Par Kady E.15 mai 2019

J’avais 15 ans quand j’ai su que j’avais été excisée. Je ne m’en souvenais pas parce que j’étais petite quand ça m’est arrivé. Un jour, à l’école, je discutais avec mes amies, et j’ai découvert que ça existait. C’était pendant la récréation, on avait écouté une chanson qui parlait de l’excision d’une jeune fille. La chanson disait stop à l’excision. Au début, je trouvais ça normal. On me disait qu’une fille non excisée pouvait avoir plusieurs relations sexuelles. Les parents disent que ça fait partie de la coutume. Quand tu es excisée, dans leur tête, tu ne peux pas faire de bêtises.    Au retour de l’école, j’ai demandé à ma mère si j’avais été excisée moi aussi. Elle m’a répondu oui mais que ce n’était pas de sa faute, que c’est la coutume qui l’avait poussée à le faire. J’avais personne à qui parler autre que ma mère qui elle-même n’a pas de réponse si ce n’est que c’est la coutume du pays. J’étais déçue et découragée parce que je pensais que ce n’était pas une bonne chose pour une jeune fille.

À Kisumu, au Kenya, des lycéennes ont développé l’application « ICut » pour lutter contre l’excision.

Un jour, en Afrique, j’ai vu un sexe non-excisé. Ma copine se douchait et m’a montré son sexe. J’ai vu à quoi ressemblait le sexe des personnes qui n’ont pas été excisées. Le mien est différent. La différence c’est que pour moi, c’est plus court et pour ma copine c’est plus long. J’étais triste de voir que mon sexe était différent du sien. Ma copine n’a jamais vu le mien parce que j’avais honte.

Mon souhait : devenir infirmière

Je n’ai pas encore eu de rapport sexuel. Mais mes amies qui en ont déjà eux et qui ont elles aussi été excisées me disent que quand elles couchent avec les garçons, elles sentent la douleur. Elles disent aussi que ça joue sur l’accouchement. En Guinée-Conakry, j’avais un copain au pays mais on n’a jamais eu de rapport sexuel parce que j’avais peur que ma mère le chasse. Du coup, ça m’inquiète d’avoir mon premier rapport.

En vacances en Guinée, Mariata a été emmenée en brousse par sa tante. Elle avait 10 ans. Elle ne pouvait pas se douter que c’était pour être excisée… Une excision pour mes 10 ans

Aujourd’hui, dans mon pays, de nombreuses femmes et filles meurent à cause de cela. Mon souhait est de devenir infirmière pour protéger les jeunes filles de cet acte criminel.

 

Kady, 17 ans, lycéenne, Orsay

Crédit photo © Fleur du désert de Sherry Hormann (film, 2010)

TAGS :