Alseny S.

Alseny S.28 août 2017

J’ai traversé la Méditerranée

Contraint à fuir mon pays, la Guinée, je suis est arrivé en France en juin 2016. Préjugés, racisme... j'ai choisi de répondre en poésie.

Par Alseny S.28 août 2017

Je suis un migrant

Oui, je suis un migrant

Je fuis de chez moi parce que la paix n’est plus au rendez-vous

Oui, je suis un migrant

Quand je vois une mère désespérée se séparer de son enfant, parce qu’elle se voit impuissante face à la terreur

Oui, je suis un migrant

Au moment où les uns profitent au détriment des autres, parce qu’ils se sentent puissants

Oui, je suis un migrant

Depuis tout petit, on m’apprend qu’il existe des droits de l’homme pendant que je subis l’esclavage sur mon propre continent

Oui, je suis un migrant

Lorsque je cherche inlassablement de quoi mouiller ma gorge, pendant que je contribue à nourrir le monde, le ventre vide

Oui, je suis un migrant

Au moment où je suis considéré étranger indésirable parce que j’ai traversé la méditerranée

Oui, je suis un migrant

Au moment où je me fais expulser et rejeter de ma propre planète

Oui, je suis un migrant

Lorsque je suis dans un Zodiac rempli comme une boîte de sardines

Oui, je suis un migrant

Quand je me vois, en train de me noyer dans ma propre mort

Oui, je suis un migrant

Malgré toutes ces peines et douleurs, mes yeux ne peuvent plus laisser couler leurs larmes

Oui, je suis un migrant

Quand la terre promise se transforme en terre utopique

Oui, je suis un migrant.

Je suis migrant parce que nous le sommes tous.

 

Alseny S., 24 ans, étudiant, Lille

Crédit photo Pixabay

TAGS :

6 réactions

  1. Beau et triste. Juste car je connais celui qui l’a écrit et …. je l’aime. Car c’est mon fils… car c’est un homme… car il est réel. .. maintenant il manquerait de mon quotidien .. j’ai besoin de lui pour rappeler qu’on est petit et rien devant l’Univers..

  2. J’ai juste les larme au yeux en lisant ce texte, je me rappel encore de ton départ et des larmes qu’on versait en ce disant notre alseny est parti , que la mer soit douce avec lui, pensant qu’après la mer le bonheur sera au rendez-vous, mais tout n’est que désillusion .

  3. il n’y a pas besoin d’une foule de personnes pour se sentir entouré et aimé . Toi, tu le mérites bien. Tu as vécu l’inimaginable.Qu’il fasse partie du passé. Que ta force et ton sourire t’accompagnent chaque jour

  4. Merci à tous pour ces messages de soutien. Ça me va droit au coeur. Merci Helen pour cette belle expression humaine; Merci Seydou pour ce témoignage mémorable; Quant à vous Madame Nadine Maniglier, je ne vous remercierai jamais assez pour tout ce que vous faites pour moi, merci pour tout.

  5. Très fière de toi, frérot Alseny ! ❣ Merci pour qui tu es.. pour ta force, ton courage et ta détermination, merci pour ton Amour.
    Et merci pour ce témoignage!
    Malgré la douleur et la souffrance tu arrives à mettre des mots.. à trouver une forme d’expression.. à partager. Je salue la finesse d’écriture et la bravoure à te dévoiler ainsi. Mille merci..
    ..À lire et partager!!

  6. Merci Esther ça me touche beaucoup