Avatar

Amira B.24 mars 2021

Twitter sans filtre et moi sous le choc

À 13 ans, je suis déjà sur Twitter, et je n'étais clairement pas prête à voir cette vidéo de suicide... Pourquoi n'y a-t-il pas de modérateurs pour supprimer ce genre de contenus ?

Par Amira B.24 mars 2021

Il a pris une arme et s’est suicidé. Cette vidéo d’un homme en live sur Facebook… tournait partout sur Twitter. Son crâne a explosé, il y avait du sang partout… C’était la première fois que je voyais une personne mourir violemment devant mes yeux. J’ai 13 ans et cette vidéo m’a traumatisée.

Twitter aurait dû supprimer, je ne vois pas pourquoi ils ne l’ont pas fait. J’ai donc prévenu mes amies le jour-même qu’elle tournait partout et que c’était violent… Mais elles voulaient la voir. Du coup, elles ont vu la vidéo et elles ont aussi été traumatisées. Ensuite, je l’ai signalée parce que sinon des enfants pourraient tomber sur cette vidéo et être encore plus traumatisés que moi.

Je n’ai rien dit à mes parents

Il y a sept mois, je me suis mise sur Twitter pour voir des tweets sur des séries ou des acteurs. Il y avait plein de photos et de vidéos que je ne pouvais pas trouver sur d’autres réseaux, du coup je commençais à bien l’aimer. Puis, je suis tombée sur cette vidéo violente.

Je n’en ai pas parlé à un adulte, ni même à mes parents, car sinon ils auraient pu me confisquer mon téléphone ou me crier dessus. Ça fait longtemps que j’ai un téléphone et mes parents ne surveillent pas ce que je fais dessus parce que j’ai un code. Si je leur avais parlé de cette vidéo, ils auraient dit que je ne fais pas attention à moi et que je peux tomber sur d’autres vidéos de ce genre ou pire !

Si Twitter est interdit aux moins de 16 ans en Europe, ses modalités de modération restent un point essentiel… Le Monde revient sur ce que l’on sait (ou pas) sur la manière dont le réseau social s’organise pour supprimer les tweets violents, haineux, pornographiques ou simplement illégaux.

Alors que ce n’est pas de ma faute ! Sur les réseaux, il y a plein de contenus qui tournent. Je suis tombée sur cette vidéo comme ça, c’est la faute de Twitter. Je trouve qu’ils ne font pas leur boulot correctement.

Twitter doit trouver un moyen de supprimer ce genre de vidéos

Mon application préférée, c’est TikTok. C’est comme ça que j’ai vu, en comparant, à quel point Twitter n’était pas bien. J’ai l’impression que TikTok est beaucoup plus sécurisée. Quand une personne poste une vidéo bizarre dessus, elle est supprimée directement.

Twitter, ce n’est pas que des vidéos violentes. C’est aussi un moyen de se divertir, de s’informer ou de faire des rencontres… Au point qu’Emmanuelle y passe jusqu’à vingt-cinq heures par semaine.

Après ça, j’ai continué à aller sur Twitter, mais en ne suivant que des comptes que je connaissais ou des comptes fan. Pour ne plus tomber sur ce genre de vidéos. Depuis, je ne suis pas tombée sur une autre vidéo choquante… Il faut prévenir les personnes sensibles qu’elles peuvent tomber sur tout et n’importe quoi, et surtout il faut trouver un moyen de supprimer ce genre de vidéos, dès qu’elles sont postées.

 

Amira, 13 ans, collégienne, Pantin 

Crédits photo Unsplash / CC Akshar Dave 

TAGS :