Madame la France…

acquisition_nationalite_francaise_document
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Madame la France,

Je m’appelle Fatouma S., une jeune femme malienne âgée de 19 ans. Je me permets de vous écrire car il y a une chose qui compte énormément pour moi et dont j’aimerais vous faire part. Depuis le jour de mon arrivée sur votre territoire, en décembre 2004, je vous ai aimée. J’avais huit ans lorsque j’ai fait votre rencontre et pourtant j’ai eu la sensation de vous connaître déjà.

En effet dans mes souvenirs d’enfance je me souviens, lorsque j’étais au Mali, on me parlait beaucoup d’une grande, puissante et élégante dame. On me disait qu’elle était gentille, généreuse, accueillante, tolérante, juste et ouverte d’esprit.

On l’a décrivait comme possédant parmi les plus merveilleux jardins ainsi que les plus beaux édifices. On me disait aussi qu’elle était une grande gastronome, qu’elle s’exprimait avec l’une des plus belles langues et que son patrimoine culturel était extraordinaire.

Lorsque l’on me parlait d’elle, je ne croyais pas en son existence. Je disais que autant de qualités réunies en une seule personne ne pouvaient exister et que tout cela ne pouvait qu’être qu’une simple utopie.

Mais depuis ce mois de décembre de l’année 2004 qui a bouleversé ma vie j’ai constaté que cette utopie était une réalité et qu’elle se nommait : FRANCE !

Vous m’avez accueillie, instruite, apprise à être une citoyenne responsable. Actuellement je suis en classe de terminale Gestion-Finance, puis après le baccalauréat je ferai un Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG) pour devenir Expert-Comptable.

Je vous porte dans mon cœur, et vous demande, si vous voulez bien l’accepter, de me reconnaître comme un de vos nombreux enfants, en m’accordant une carte de nationalité française qui me permettra de montrer aux yeux de tous mon grand amour pour vous ainsi que les liens qui nous lient.

Fatouma S., 19 ans, lycéenne, Seine Saint-Denis

Ndlr : Cette lettre proposée par Fatouma pour une publication sur ZEP accompagne la demande de naturalisation française qu’elle a déposée en janvier 2016 à la préfecture de Seine Saint-Denis.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone
1 RÉACTION

RÉAGIS