• Antoine P. - 14 décembre 2018

    Antoine a toujours eu du mal à travailler. À quoi bon ? En commençant à jouer de la guitare, avec son frère comme prof, il a pris goût à l’effort.

    Antoine P. - 14 décembre 2018

    Ma passion m’a appris à travailler

    Antoine a toujours eu du mal à travailler. À quoi bon ? En commençant à jouer de la guitare, avec son frère comme prof, il a pris goût à l’effort.

  • Elodie G. - 13 décembre 2018

    Un copain musulman ? Élodie s’en fichait bien ! Jusqu’à ce que la mère de son amoureux lui parle religion, conversion et mariage. Ils n’avaient que 16 ans.

    Elodie G. - 13 décembre 2018

    J’ai dû quitter mon copain à cause de sa religion

    Un copain musulman ? Élodie s’en fichait bien ! Jusqu’à ce que la mère de son amoureux lui parle religion, conversion et mariage. Ils n’avaient que 16 ans.

  • Deborah P. - 12 décembre 2018

    Deborah a passé un an à l’hôpital. Là-bas, elle a rencontré des amies, qui sont devenues sa famille.

    Deborah P. - 12 décembre 2018

    À l’hosto pour ados, des amies pour la vie

    Deborah a passé un an à l’hôpital. Là-bas, elle a rencontré des amies, qui sont devenues sa famille.

  • Noâm K. - 11 décembre 2018

    Banlieusard venant d’une ville populaire, Noâm a vécu son passage dans une classe prépa parisienne comme un décalage douloureux, mais aussi un moment d’ouverture essentiel.

    Noâm K. - 11 décembre 2018

    Un banlieusard dans une prépa parisienne

    Banlieusard venant d’une ville populaire, Noâm a vécu son passage dans une classe prépa parisienne comme un décalage douloureux, mais aussi un moment d’ouverture essentiel.

  • Tom - 10 décembre 2018

    Tom est timide. Pas de cure magique pour lutter contre ça ! Pourtant, petit à petit, avec l’aide de ses amis, il réussit à dépasser sa timidité.

    Tom - 10 décembre 2018

    Comment j’essaie de soigner ma timidité

    Tom est timide. Pas de cure magique pour lutter contre ça ! Pourtant, petit à petit, avec l’aide de ses amis, il réussit à dépasser sa timidité.

  • Thomas - 9 décembre 2018

    Thomas avait 10 ans quand le juge lui a demandé de choisir entre continuer à vivre avec son oncle et sa tante ou retourner habiter chez son père… Un choix très difficile.

    Thomas - 9 décembre 2018

    Ma famille s’est déchirée pour avoir ma garde

    Thomas avait 10 ans quand le juge lui a demandé de choisir entre continuer à vivre avec son oncle et sa tante ou retourner habiter chez son père… Un choix très difficile.

  • Cassandra - 8 décembre 2018

    Cassandra est malvoyante. Ne voulant pas être stigmatisée, elle a longtemps refusé de se laisser aider, en classe, par un AVS (Assistant de Vie Scolaire). L’une d’entre eux a finalement réussi à lui faire prendre conscience de l’aide et du réconfort que ces professionnels pouvaient lui apporter.

    Cassandra - 8 décembre 2018

    Malvoyante, j’ai mis du temps avant d’accepter d’être aidée

    Cassandra est malvoyante. Ne voulant pas être stigmatisée, elle a longtemps refusé de se laisser aider, en classe, par un AVS (Assistant de Vie Scolaire). L’une d’entre eux a finalement réussi à lui faire prendre conscience de l’aide et du réconfort que ces professionnels pouvaient lui apporter.

  • Louisa - 7 décembre 2018

    Au collège, Louisa a souffert de toutes sortes de moqueries sur sa religion musulmane. De quoi la faire vaciller, puis, quelques années plus tard, de conforter ses convictions.

    Louisa - 7 décembre 2018

    Trop musulmane ou pas assez ?

    Au collège, Louisa a souffert de toutes sortes de moqueries sur sa religion musulmane. De quoi la faire vaciller, puis, quelques années plus tard, de conforter ses convictions.

  • Marie-Ange S. - 6 décembre 2018

    Noire, venant du Val d’Oise et arrivée en classe prépa dans le 16e arrondissement de Paris, Marie-Ange a été confrontée à la puissance des clichés. Elle n’a rien lâché. Et c’est sa fierté !

    Marie-Ange S. - 6 décembre 2018

    Classe prépa : je suis une racaille d’élite

    Noire, venant du Val d’Oise et arrivée en classe prépa dans le 16e arrondissement de Paris, Marie-Ange a été confrontée à la puissance des clichés. Elle n’a rien lâché. Et c’est sa fierté !