Avatar

Claudine O.19 mai 2020

On n’est rien sans le bac, laissez-moi le passer

À plus de 18 ans, c'est compliqué de trouver un lycée pour passer le bac. Mais je ne baisse pas les bras, je veux être la première de la famille à l'avoir.

Par Claudine O.19 mai 2020

Je suis la plus grande de ma famille : j’ai huit petits frères et sœurs. J’aurais aimé passer mon bac et être la première de ma famille à l’avoir. Pour être un bon exemple pour eux et pour que mes parents soient fiers de moi. Mais pour l’instant, je n’y arrive pas.

Afin de pouvoir le passer, j’ai quitté la Réunion pour la métropole. Mais je n’ai pas eu de place pour l’examen, parce que j’avais déjà 18 ans et des diplômes – notamment un BEP. Il fallait laisser la place aux autres sans diplôme. J’ai finalement fait un CAP commerce.

Ensuite, j’ai voulu de nouveau passer le bac. J’ai cherché dans beaucoup de villes : Tours, Angers, Lorient, Brest. Je cherchais n’importe quoi, un bac pro commerce, ASSP [Accompagnement, soins et services à la personne], ou dans l’accueil, la gestion… Mais comme j’avais déjà un BEP et un CAP, et plus de 18 ans, je n’étais pas prioritaire pour être acceptée dans un lycée.

À nouveau, je devais laisser ma place aux autres qui n’ont pas de diplôme du tout.

J’aimerais trop retourner au lycée

On n’est rien sans un bac. Pour trouver un travail, on ne nous prend pas comme ça ! Je cherche du travail dans l’aide à la personne, le nettoyage, l’hôtellerie, la vente ou dans les écoles maternelles. Pour l’instant, je ne trouve pas. Les recruteurs me demandent à chaque fois le bac. J’aimerais trop retourner au lycée, continuer les études, écrire, réfléchir, tout ça. Au lieu de rester dans la rue sans rien faire, à chercher du boulot que je ne trouve pas. Je serais mieux à l’école.

L’année prochaine je vais réessayer, de nouveau, d’entrer dans un lycée. Je sais que la MLDS [Mission de lutte contre le décrochage scolaire] aide les gens qui n’ont pas eu de place au lycée ou qui n’arrivent pas à suivre.

Mes copines elles ne font rien, elles n’ont même pas de brevet. Elles ont déjà des enfants, elles sont déjà mariées. Je n’ai pas envie d’être à leur place. Elles donnent une mauvaise image à leur famille. J’ai envie d’avoir une vie différente.

Angélique a toujours été dénigrée par ses profs… Elle s’est battue pour leur prouver qu’elle était tout aussi capable que les autres d’obtenir le bac !

Moi pour l’instant, je suis trop jeune, je veux avoir un bac avant d’avoir des enfants. Je ne pourrais pas leur dire : « J’ai un CAP. » Ils vont faire comme moi sinon ! Je veux donner leur donner l’exemple.

 

Claudette, en recherche d’emploi, 19 ans, Brest

Crédit Photo Pexels // CC Porapak Apichodilok

TAGS :