Hilal O.

Hilal O.2 octobre 2018

Je découvre le monde en travaillant avec des personnes âgées !

Hilal travaille dans le soin à domicile auprès de personnes âgées à Autun, en Bourgogne. Contre toute attente, elle y fait des découvertes étonnantes...

Par Hilal O.2 octobre 2018

J’étais en recherche d’emploi depuis plus d’un an. Pendant un stage, on m’a parlé d’un service civique avec les personnes âgées. J’ai foncé ! Ça fait deux ans maintenant que je travaille auprès d’elles : je fais des visites de convivialité à domicile et en EHPADtablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Et ça m’a beaucoup appris !

Autun est une ville dont la population est vieillissante et surtout de plus en plus isolée. Les enfants de certaines personnes que je vais voir sont souvent loin ou ils ont leur vie. Avant, il y avait plus de travail ici, surtout grâce aux usines. Certaines des personnes travaillaient chez Neyrat, Lavot, Idéale Standard ou encore les Télots, mais les usines ont fermé. C’est aussi pour ça que la plupart des enfants sont partis travailler ailleurs.

Alors, pendant une heure, on discute, on fait des jeux de société (des petits chevaux ou même du Scrabble, j’apprends des mots !), du coloriage, des origamis, on se promène. En tout, j’accompagne 43 personnes : je vais les voir tous les quinze jours. Le jour de mon rendez-vous, ils m’attendent avec impatience, ils se préparent pour moi et sont très contents de me voir. Et surtout on s’apprend des choses !

Ils sont comme des livres d’Histoire !

Lorsque je vais rendre visite à Mme X. dans une maison de retraite à Autun, on discute de la guerre. Elle me dit qu’« il y avait des tickets de rationnement, il n’y avait pas grand chose à manger ». On discute de choses que je n’ai pas vécues mais qui ne sont pas si loin que ça. De ses voyages, des différents pays qu’elle a visités. En particulier ceux en Turquie, car je suis d’origine turque. Elle me parle des lieux où je ne suis pas allée, elle me montre des photos ! Leur façon à tous de m’expliquer les choses me donne envie d’aller voir ces endroits que je ne connais pas. Je me rends compte qu’il faut que j’exploite la chance que j’ai de pouvoir aller en Turquie tous les ans avec ma famille.

J’écoute avec attention leurs récits. C’est bien mieux qu’un cours d’histoire pour moi !

Violette a fait son service civique à l’Afev. Perdue niveau orientation, sa mission a eu l’effet d’une révélation ! Elle y a gagné en confiance en soi et s’est replongée dans ses études plus motivée que jamais.

Il n’y a pas que moi qui apprend des choses ! Madame R. qui habite dans le quartier de Saint-Andoche s’est achetée le dernier smartphone et elle essaie de s’en servir… Elle me pose plein de questions et on regarde ensemble. Elle voulait un jeu de tarot : je lui ai montré comment on faisait un téléchargement et comment y jouer. Je trouve ça génial que les personnes âgées s’intéressent aux nouvelles technologies. Par contre, il y a d’autres gens qui ne veulent pas du tout en entendre parler. Informatique, ordinateur, pas de ça chez eux, ils trouvent ça chiant le « tout internet » d’aujourd’hui.

On sort aussi de chez eux !

En dehors de mon travail, je suis surtout avec ma famille, et on ne sort pas beaucoup. En allant voir les personnes âgées dans toute la communauté de communes, je découvre les petits coins dans lesquels j’avais jamais mis les pieds. Et même hors de la région !

Chaque année, les centres sociaux d’Autun organisent un voyage pour les personnes âgées dans différents lieux. Cette année, le CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale) nous a emmenés sept jours à La Baule au mois de mai ! Mes collègues et moi, on accompagnait un groupe de 31 personnes : chacun une personne, car elles sont peu mobiles. La dame que j’accompagnais ne peut plus sortir. Elle était déjà allée à La Baule avec son mari, elle avait même des connaissances là-bas et elle a pu leur rendre visite.

Moi, je n’avais jamais vu l’océan. Il y a la marée haute et la marée basse, beaucoup de vent, une belle plage. De très belles maisons. Un paysage magnifique. Je suis allée toute seule mettre mes pieds dans l’eau, j’ai enlevé mes chaussures et je les ai posées pas très loin de moi. 

Grâce à mon travail avec les personnes âgées, j’en apprends sur le monde et cela me donne envie de voyager.

 

Hilal, 22 ans, salariée, Autun

Crédit photo Adobe Stock //  © dglimages

TAGS :

2 réactions

  1. Merci et le retour du boucherandy kaufman tony

  2. Bravo. Si ce type de structures était plus important, ça lutterait radicalement contre l’isolement des personnes du troisième âge.