Avatar

Quitterie D.8 juin 2019

La 4G, c’est pas pour tout le monde et surtout pas pour les campagnards

Là où elle vit, Quitterie n’a pas accès à la 4G. Pour surfer sur le web, c’est galère, mais pour se concentrer, c’est mieux !

Par Quitterie D.8 juin 2019

J’habite à la campagne. Vous allez tout de suite penser aux clichés de base : « On s’ennuie, il n’y a pas internet… » Et bien vous savez quoi ? Vous avez raison ! Ça ne marche pas. Quand on sort, on ne peut pas savoir où en sont nos potes et où on va parce qu’on n’a pas Google Maps. Quand on fait nos devoirs, on ne peut pas faire de recherches parce que ça bug, ça rame, c’est lent. Vous pensez que c’est relou ? Ben vous avez encore raison !
Chez nous, pas de 3G et encore moins la 4G. Alors une question me taraude : à quoi nous servirait la fibre ? Car oui, ils (les opérateurs téléphoniques) ont décidé d’installer la fibre dans mon village et nous n’avons plus internet. C’est inutile est presque absurde ! Ça marchera dans… au moins quarante ans !

Une coupure d’internet qui tombe à pic finalement

Plus le temps passe, plus je me rends compte que la société est dépendante d’internet, et malheureusement moi aussi car sans internet, je ne peux rien faire, je ne peux pas même pas faire mes devoirs ! Comment ils faisaient nos grands-parents ? Nous ne saurions même plus faire comme eux. On travaille de moins en moins, on proteste de plus en plus, on ne sait plus rien faire tout seul, c’est de l’assistanat ! Et oui, même si j’habite à la campagne et que ça ne manque pas d’activités, je suis comme ça.

En France, ce sont bien les zones rurales qui sont le plus touchées par la fracture numérique. Didier Giraud, un agriculteur concerné, témoigne dans Les Grandes Gueules. Une émission RMC.


Cette coupure d’internet tombe à pic finalement. C’est marrant je ne pense pas trop à aller sur internet dans la journée, je fais d’autres choses plus intéressantes et le comble : je travaille plus et de bon cœur !
Maman recontacte le conseiller orange pour la énième fois : « Oui madame vous n’avez plus qu’à attendre 48 heures ! » Pas besoin, c’est déjà revenu. Mais ça pagaie toujours, rame, pagaie, vous avez compris (je sais, c’est nul). À choisir, je préfère ne pas avoir internet du tout qu’internet qui rame et qui nous fait perdre patience.

 

Quitterie, 16 ans, lycéenne, Galluis

Crédit photo Pexels // CC Hassan Ouajbir

TAGS :